Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

AS et UNSS, le ras le bol

© 1176131-pxhere.com

Pour le SNALC, les AS et l’UNSS sur-exploitent les professeurs d’EPS. On constate des conditions de pratique de plus en plus dégradées (plages horaires, installations..), une amplification des charges administratives, réglementaires, sécuritaires, de formation (des jeunes officiels aux coatch…) un recours au bénévolat pour les trésoriers et les secrétaires d’AS, un forfait de 3h toujours plus extensible, un corvéabilité indigne pour palier à l’étranglement financier des AS (Forfaits et cotisations UNSS, frais de déplacement et de fonctionnement…)… et un manque évident de soutien de l’institution.

Voici le courrier qu’un de nos adhérents a adressé au directeur de l’UNSS et aux IPR de son académie. Il illustre parfaitement le ras le bol, la détresse, l’asphyxie et l’épuisement de la profession en lutte constante pour la survie des associations sportives d’établissement.

 

Citation:

 

Maintenant que j’ai affilié notre AS pour cette année scolaire, je découvre le montant du règlement des licences de mon lycée à l’UNSS : plus de 2100 € !! Nous avons eu moins de licenciés l’an dernier et nous subissons une augmentation de 500 € cette année !! Quel est le but de l’UNSS : asphyxier les AS ? De qui se moque-t-on ? L’UNSS nationale a-t-elle besoin de tant de nos fonds pour les championnats nationaux, épreuves internationales voire sa participation aux JO de 2024 ? C’est à vous dégoûter de s’investir dans l’AS… et de perdre toute confiance dans son fonctionnement et ses objectifs.


Jacques Cosserat, Lycee Ambroise Vollard, La Réunion.
Cordialement