Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

EPS : CCF au bac, une dérive alarmante

© iStock_groveb
Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1432 – septembre 2019



Le projet de certification en EPS au baccalauréat est en cours de finalisation. L’arrêté qui en fixe les grandes lignes, rappelant que le contrôle se déroule en cours de formation (CCF), porte sur trois épreuves relevant de 3 CA différents… est publié. Reste à l’étude la circulaire qui va préciser concrètement les contenus (partition des points, barèmes, critères…). Articulée sur des programmes qui ne fixent que des généralités, la circulaire réitère que « le référentiel national d’évaluation est établi pour chacun des CA… À partir de ces fiches, l’équipe EPS de l’établissement élabore des outils spécifiques pour réaliser la notation, notamment la déclinaison du référentiel national pour l’APSA choisie. »



PLUS D’AUTONOMIE ET D’ANARCHIE, MOINS D’ÉQUITÉ ET D’ÉGALITÉ


Nous avons déjà réagi à ce sujet et mis en évidence, dans la mesure où tout le travail reste à faire en équipe, un gain évident d’autonomie mais aussi un risque d’anarchie¹. Nous avons aussi dénoncé la perte d’équité occasionnée entre les candidats, puisque les épreuves seront évaluées différemment selon les établissements, ainsi qu’une perte d’égalité² dans la valeur du diplôme, en rupture avec les fondements de notre République.


¹QU n°1431, Juillet 2019 – https://www.syndicat.snalc.fr/national/article/4809
²QU n°1430, juin 2019 – https://www.syndicat.snalc.fr/national/article/4676/



TOUJOURS PLUS DE MÉTHODOLOGIE ET MOINS DE MOTRICITÉ


En lien avec les programmes, seules 5 fiches relatives aux 5 CA sont proposées. Chaque fiche décline les AFL dans leurs 3 dimensions : motrice (capacités, performance : les AFL1), méthodologique (savoir s’entraîner : les AFL2) et sociale (rôles organisateurs : les AFL3). Ici catégorisé, chaque type d’AFL est ensuite décomposé en 4 degrés d’acquisition. Bref chaque fiche comporte 3 AFL (1, 2 et 3) hiérarchisés en 4 niveaux (1, 2, 3 et 4) qui restent à spécifier pour chaque APSA.

La circulaire prévoit d’attribuer 12 points aux AFL1 et 8 points aux AFL2 et AFL3, traduisant parfaitement la montée en puissance de la méthodologie.

➤À titre d’exemple voici ce que prévoit le niveau 3 d’évaluation de l’AFL2 du CA 4 : « L’élève identifie un point fort ou un point faible pour lui-même ou son équipe, et choisit des exercices adaptés pour les travailler ». Nous laissons au lecteur le soin de se faire une idée précise des enjeux pédagogiques et didactiques sous-tendus par une telle visée.

➤Poursuivons avec l’évaluation de l’AFL3 du CA4. Au niveau 3 « l’élève assure les deux rôles choisis avec sérieux et efficacité ». Nous voyons là encore les conséquences énormes qui se profilent en matière d’enseignement ! Il faudra proposer aux élèves au moins 4 à 5 rôles organisateurs distincts pour qu’ils aient un vrai choix et mettre en oeuvre les moyens pédagogiques et didactiques pour que TOUS les élèves puissent les acquérir et les maîtriser selon les choix effectués. Nous assistons là à l’amplification d’une dérive alarmante. L e SNALC, tant en audience qu’à travers ses amendements¹, est le SEUL SYNDICAT à s’y opposer ! Faisant fi du dialogue social, l’inspection générale impose de plus une EPS hors sol, en total décalage avec les conditions d’enseignement (horaires, effectifs, installations…), les attentes des professeurs et des élèves. La pertinence motrice même de la discipline est plus que jamais menacée alors qu’elle devrait constituer le cœur des priorités ! ■



¹http://syndicat.snalc.fr/uploads/documents/national/QU1432_Annexes_EPS.zip

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email