Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Plus d’activité physique à l’école : que de la comm et une menace constante

© istock_dusanpetkovic-1034893100

C’est à grand renfort d’annonces que le Président de la République et le ministre de l’Éducation ont déclaré l’amplification de l’activité physique et sportive comme une mesure phare de la rentrée 2022. 

Les objectifs affichés n’évoluent pas : lutte contre la sédentarité, santé, bien-être, meilleure disponibilité des élèves pour les apprentissages et mise en dynamique sportive à l’horizon des JO de 2024. 

Les deux modalités sont maintenant bien connues : 30 min d’APQ (activité physique quotidienne) dans le primaire pour tous les élèves et 2h de sport+ supplémentaires au collège pour les volontaires. 

Le problème, une fois encore, est que dans les faits ces annonces ne sont que des coquilles pleines d’intentions mais vides de moyens. 

Dans le primaire l’APQ, expérimentale en 2021, a été très rapidement généralisée. Mais elle reste à l’état d’injonction. Nous l’avions annoncé, faute de moyens, de formation des PE, du non allègement des autres programmes, de liaisons « une école-un club » à créer, les applications réelles sont très rares. Rien ne change. 

Dans le secondaire, en plus des 3h d’EPS obligatoires et des 3h possibles d’UNSS, les 2h de sport+ ne sont initiées qu’à titre expérimental dans quelques collèges. Là encore aucun moyen nouveau n’a été déployé. Il est simplement préconisé de dégager dans les emplois du temps scolaires – déjà très complexes à construire –, ou extrascolaires, quelques plages de pratique où les élèves intéressés seraient pris en charge par des clubs sportifs. Tout reste à faire. 

Le SNALC dénonce ainsi la vacuité des slogans « 30 min d’APQ » à l’école et 2h de sport + au collège, qui ne sont que des instruments de communication d’un gouvernement en recherche de réformes. 

Après l’échec des 2S2C lors de la période Covid, on peut aussi voir dans ces opérations, de nouvelles tentatives d’implanter le sport fédéral dans l’enseignement scolaire par une mise en concurrence potentielle et menaçante avec l’USEP, l’UNSS et l’EPS qui pourtant permettent parfaitement de répondre à ces objectifs. 

 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1470 du 4 novembre 2022