Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Climat scolaire
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
Enseignement privé : nos articles
Privé : contes et légendes
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
« Choc des savoirs »
Dossiers du mois
École inclusive
Laïcité et valeurs de la République
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
AESH : Contrat
AESH : Droits et devoirs
AESH : Infos en bref
AESH : Le SNALC s’adresse au ministre
AESH : Métier et carrière
AESH : PIAL et inclusion
AESH : Positions et revendications
AESH : Protection des personnels
AESH : Rémunération et retraite
Contractuels enseignants, CPE, Psy-EN
Contractuels : Contrats
Contractuels : Droits et devoirs
Contractuels : Infos en bref
Contractuels : le SNALC s'adresse au ministre
Contractuels : Métier et concours
Contractuels : Positions et revendications
Contractuels : Protection des personnels
Contractuels : Rémunération et retraite
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, Bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Nos publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Amiante : comment se saisir du DTA ?

© 680807-pxhere.com_

Le SNALC comprend que lamiante soit un sujet qui préoccupe les professeurs des écoles, dautant plus sils exercent dans une vieille école car lamiante ne fut interdit qu’à partir de 1997, autant dire hier. Dès lors, comment être rassuré ? 

L’ÉMERGENCE DU DANGER 

Il y a des évènements déclencheurs. Tant que l’amiante est stabilisé, isolé et ne se retrouve pas dans l’air, il ne présente pas de risque. C’est un monstre endormi : les matériaux qui en contiennent se dégradent, le rendant pulvérulent. La bête est libérée lors d’une intervention des services de la mairie, dans le cadre des petits travaux ordinaires. Or, la maintenance courante est souvent faite par un personnel non qualifié et n’ayant pas été formé. Un simple coup de perceuse pour accrocher un tableau ou une étagère libère les fibres dans l’air. S’il y a un doute du fait de l’absence d’un DTA, l’école ferme et est délocalisée en urgence du jour au lendemain. 

UNE DÉMARCHE LONGUE ET LABORIEUSE 

Il est difficile de trouver un interlocuteur qui soit à la fois à l’écoute et à même de faire évoluer positivement la situation d’une école. L’enquête des ISST confirme tristement cela puisque plus de 700 DTA préconisant la réalisation de travaux, souvent urgents ou à caractère préoccupant, traînent depuis des années. 88 % des écoles ont au moins un bâtiment scolaire construit avant 1997 et sont donc susceptibles de contenir de l’amiante. 

Sans DTA, impossible d’être fixé. En cas d’inquiétude, il est possible de demander à la mairie de le consulter. Si la réponse tarde à venir, la question peut être posée lors du conseil d’école dont le compte-rendu et la présence des parents élus ainsi que des représentants de l’inspection engagent la mairie à plus de transparence. Le SNALC conseille aussi aux enseignants de mobiliser la FSSSCT à cet égard pour une éventuelle visite de l’école concernée. 

   


Références :

   


Article publié dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1485 – école du 26 janvier 2024