Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

AED : l’accès au cdi devient une réalité

© g817204743_640-pixabay.com

Certes, ce jour, nos élus dans l’hémicycle étaient bien clairsemés, puisqu’il n’y a eu que 88 votants. Mais sur 86 suffrages exprimés, 86 ont voté « POUR ».

Depuis des années, le SNALC défendait le CDI pour les AED. Début 2020, il avait même lancé une pétition à ce sujet et pris contact avec des parlementaires afin d’obtenir cette avancée.

Le SNALC ne manquait pas d’arguments pour porter cette revendication et la crise sanitaire a permis de mettre en avant le rôle crucial et indispensable des AED dans les écoles, collèges et lycées.

De plus, depuis plus d’un an, les mobilisations AED, soutenues par le SNALC, la plus récente ayant d’ailleurs eu lieu le mardi 22 mars 2022, ont contribué à une prise de conscience de la précarité des AED : durée du contrat (au mieux CDD de 1 an renouvelable 5 fois), temps incomplet, niveau de rémunération (6 ans au SMIC)…

Vos missions se sont diversifiées et complexifiées : vous aidez, écoutez, accompagnez, conseillez…

Interlocuteurs des élèves, CPE, enseignants, parents d’élèves…, vous êtes multi-casquettes : de la gestion des absences à la psychologie, en passant par des tâches d’éducation, d’animation, de sécurité… Il y a bien longtemps que vous n’êtes plus des pions. Quant à un job d’étudiants, ces derniers ne représentent plus que 30% des effectifs d’AED. Enfin, il y a un besoin de stabilité des AED dans les vies scolaires et une crise du recrutement dans les zones rurales.

Ainsi, la loi de lutte contre le harcèlement scolaire (article 10) a modifié l’article L916-1 du code de l’Éducation en permettant la CDIsation des AED a été promulguée au JO le 3 mars.

Article L 916.1 du code de l’éducation, 5ème alinéa : « Les assistants d’éducation sont recrutés par des contrats d’une durée maximale de trois ans, renouvelables dans la limite d’une période d’engagement totale de six ans. Un décret définit les conditions dans lesquelles l’État peut conclure un contrat à durée indéterminée avec une personne ayant exercé pendant six ans en qualité d’assistant d’éducation, en vue de poursuivre ses missions. ».

Pour les assistants d’éducation ayant exercé pendant 6 années en CDD, les conditions d’accès au CDI seront donc définies par un décret. Ce dernier fera l’objet de la plus grande vigilance du SNALC lors de sa rédaction et gageons qu’il soit rapidement publié afin que des AED aient accès au CDI dès septembre 2022

Lors du dernier Comité Technique Ministériel (CTM), mercredi 16 mars, le président national du SNALC, Jean-Rémi GIRARD, a demandé au ministère une date prévisionnelle pour la publication de ce décret ainsi que la constitution d’un groupe de travail auquel nous participerions en vue de sa rédaction. Nous sommes dans l’attente d’une réponse du ministère. Dès que nous aurons plus d’informations, soyez assurés que nous ne manquerons pas de vous les communiquer.

Le SNALC a bien conscience que cette loi permettant le CDI à des AED n’est qu’une étape dans votre lutte pour un meilleur statut, une meilleure rémunération, de meilleures conditions de travail et une véritable reconnaissance de votre métier.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email