Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Temps partiel ou temps complet pour créer une micro-entreprise ? 

© istock_GaudiLab-904869330

Beaucoup de nos collègues souhaitent créer une micro-entreprise. Ils peuvent le faire à condition, leur dit-on, de demander et d’obtenir l’autorisation de travailler à temps partiel. C’est ce qu’a répondu un recteur à un professeur qui voulait vendre des bijoux qu’il fabriquait lui-même.  

Mais notre collègue a attaqué la décision devant le tribunal administratif et vient d’obtenir satisfaction. Il s’est appuyé sur le titre IV de l’article 25 septies et des articles 10 et 11 du décret du 30 janvier 2020, alors que le recteur se fondait sur son titre III.  

En effet, l’article 11 dudit décret dispose que la vente de biens produits personnellement par l’agent constitue l’une des activités accessoires autorisées, dans le cadre d’une micro-entreprise. Pour cette activité et par dérogation, une affiliation obligatoire au régime des travailleurs indépendants est prévue à l’article L. 637 du code de la sécurité sociale.  

Il s’ensuit que le recteur a commis une erreur de droit : sa décision a donc été annulée. 


Article paru dans la revue Quinzaine universitaire n°1471 du 13 décembre 2022

EN SAVOIR PLUS SUR LE CUMUL D’ACTIVITÉS : 

Demander un cumul d’activités dans l’Éducation nationale : méthode en 3 étapes
par Béatrice Barennes, secteur SNALC Communication