Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Climat scolaire
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
Enseignement privé : nos articles
Privé : contes et légendes
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
« Choc des savoirs »
Dossiers du mois
École inclusive
Laïcité et valeurs de la République
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
AESH : Contrat
AESH : Droits et devoirs
AESH : Infos en bref
AESH : Le SNALC s’adresse au ministre
AESH : Métier et carrière
AESH : PIAL et inclusion
AESH : Positions et revendications
AESH : Protection des personnels
AESH : Rémunération et retraite
Contractuels enseignants, CPE, Psy-EN
Contractuels : Contrats
Contractuels : Droits et devoirs
Contractuels : Infos en bref
Contractuels : le SNALC s'adresse au ministre
Contractuels : Métier et concours
Contractuels : Positions et revendications
Contractuels : Protection des personnels
Contractuels : Rémunération et retraite
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, Bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Nos publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Rendez-vous de carrière : pourquoi contester l’avis du DASEN ?

© freepik.com

À la suite d’un rendez-vous de carrière (RDVC), l’IEN émet une appréciation littérale, généralement consultable en mai sur I-Prof (SIAE). Lorsque les remarques de l’IEN et/ou les niveaux d’expertise cochés ne donnent pas toute satisfaction, l’appréciation du DASEN, consultable en septembre, est logiquement très attendue. En cas de désaccord, le SNALC vous explique pourquoi et comment contester cette appréciation.

À la rentrée scolaire suivant le RDVC, l’appréciation finale est délivrée par l’IA-DASEN et est normalement communiquée à l’intéressé dans les deux semaines suivant la reprise. Elle se décline en 4 niveaux : à consolider, satisfaisant, très satisfaisant, excellent.

Pourquoi l’appréciation finale du DASEN est-elle si importante ?

Parce que c’est elle qui va déterminer :

  • soit un passage anticipé d’échelon à la suite du 1er et du 2e RDVC (gain d’un an pour les avancements d’échelon aux 7e et 9e)
  • soit une promotion à la hors-classe (3e RDVC)

Dans les deux cas, meilleure est l’appréciation, meilleures sont les chances d’être promu.

Les répercussions sur le salaire sont les suivantes :

  • + 52 € brut en passant au 7e échelon
  • + 162 € brut en passant au 9e échelon
  • de + 167 à + 443 € brut en passant hors-classe

Que faire si l’appréciation est inférieure à celle attendue ?

L’appréciation émise à l’échelon 9 (3e RDVC) est très importante car non seulement elle est définitive mais elle peut aussi et surtout faire perdre plusieurs années avant de pouvoir passer à la hors-classe. Ainsi, un PE au 10e échelon peut être promu à la hors-classe avant un PE au 11e échelon avec une moins bonne appréciation.

Le SNALC recommande d’être attentif à l’appréciation émise car si une demande de révision s’avérait nécessaire, il serait alors impératif de respecter le délai de 30 jours à partir de la parution de l’appréciation finale sur I-Prof pour formuler un recours gracieux.

L’autorité hiérarchique dispose du même délai pour y répondre. Passé ce délai, en cas de réponse défavorable ou de non-réponse (ce qui équivaut à un refus), le SNALC conseille de saisir la CAPD, en déposant une requête écrite argumentée par voie hiérarchique, dans un nouveau délai de 30 jours.