Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Protocole EPS 2022 : encore trop de trous dans la raquette !

© iStock_dorian2013

Publié sur le site du ministère, le protocole de rentrée laisse perplexe en matière d’EPS. S’il définit quatre modalités de fonctionnement connues et progressivement restrictives, le cadre à géométrie variable reste incertain et incomplet. 

 

S’agissant des activités physiques et sportives, on note des décalages entre les consignes écrites et l’infographie jointe. Par exemple pour le niveau 2 applicable à la rentrée, on peut lire que « les activités physiques et sportives se déroulent en principe à l’extérieur. Toutefois, lorsque que la pratique en intérieur est indispensable (intempéries, installations, etc.), une distanciation de 2 mètres est respectée ». La règle est donc de privilégier d’emblée les activités extérieures, l’exercice intérieur tenant lieu d’exception. Or, l’infographie récapitulative concernant ce niveau, stipule que les « activités physiques et sportives (sont) autorisées en extérieur ainsi qu’en intérieur. En intérieur, absence de sports de contact et distanciation adaptée selon la pratique sportive ». Où pratiquer et quoi ? Qu’est-ce par ailleurs qu’une « distanciation adaptée selon la pratique » ?   

 

Les équipes sont une fois encore mises en difficulté pour interpréter des consignes et proposer des enseignements adaptés. 

 

D’autre part, les passages d’un niveau du protocole à un autre, dont les conditions demeurent inconnues, en agissant sur les activités proposées en EPS, obligeront, à chaque changement à des remaniements importants, très déstructurants pour les enseignements. 

 

Enfin, le protocole reste muet quand à l’UNSS. Quelles activités proposer ? La reprise de tous les sports collectifs et de contact, les rencontres inter-établissements, inter-départements, seront-elles possibles sans recours au « pass sanitaire » alors qu’il sera obligatoire dans tous les clubs sportifs à la rentrée ?