Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Climat scolaire
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
Enseignement privé : nos articles
Privé : contes et légendes
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
« Choc des savoirs »
Dossiers du mois
École inclusive
Laïcité et valeurs de la République
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
AESH : Contrat
AESH : Droits et devoirs
AESH : Infos en bref
AESH : Le SNALC s’adresse au ministre
AESH : Métier et carrière
AESH : PIAL et inclusion
AESH : Positions et revendications
AESH : Protection des personnels
AESH : Rémunération et retraite
Contractuels enseignants, CPE, Psy-EN
Contractuels : Contrats
Contractuels : Droits et devoirs
Contractuels : Infos en bref
Contractuels : le SNALC s'adresse au ministre
Contractuels : Métier et concours
Contractuels : Positions et revendications
Contractuels : Protection des personnels
Contractuels : Rémunération et retraite
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, Bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Nos publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Prendre le parti de l’École, c’est prendre le parti de la laïcité

© istockphoto_wildpixel-1624596185

Année scolaire 2023-2024. Une fois de plus, le fanatisme religieux a frappé. Après l’assassinat de Samuel Paty, la perte de notre collègue Dominique Bernard ravive la plaie. L’École, lieu où se forge l’émancipation, demeure, plus que jamais, la cible des ennemis de la liberté.

En ces temps troublés, l’École doit de toutes ses forces protéger les élèves du prosélytisme. La laïcité garantit les conditions de sérénité indispensables à l’enseignement.

Quoiqu’encore insuffisantes, des avancées en matière de laïcité existent. L’interdiction des abayas et qamis par la note de service du 29 août 2023 en fait partie. La réécriture des programmes d’EMC également, comme l’octroi facilité de la protection fonctionnelle. Quant à la commémoration des vingt ans de la Loi du 15 mars 2004, elle s’est accompagnée de la mise à jour de vadémécums et de la parution de nouveaux guides, dont un pour toute la Fonction publique.

Mais combattre les atteintes à la laïcité implique pour la hiérarchie de se tenir invariablement aux côtés des personnels qui la défendent. Et ce, lorsqu’elles sont le fait d’élèves mais aussi de parents qui manifestent dans l’École leurs particularismes et veulent y enfermer leurs enfants, les empêchant ainsi de construire leur libre arbitre. Or, seule la mixité scolaire peut créer les conditions matérielles d’un dépassement des communautarismes. À cet égard, on est encore loin du compte.

Outre cette mixité, le SNALC revendique :

  • Un soutien et une protection hiérarchiques en acte ;
  • Une véritable reconnaissance professionnelle, en termes d’avancement et de promotion, pour les collègues qui s’illustrent dans la mise en œuvre des valeurs de la République ;
  • Des formations à la laïcité de qualité. Les témoignages qui parviennent au SNALC expriment une grande insatisfaction à ce sujet.

Si la circulaire de rentrée 2024 fait de la cohésion sociale une priorité afin de « ne laisser aucun élève sur le bord du chemin », encore faut-il s’en donner les moyens. Cette responsabilité incombe à l’État et requiert aussi de ne pas laisser les personnels, qui portent l’École à bout de bras, sur le bord du chemin.