Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Personnels ATSS : s’informer contre les dérives

© istock_AntonioGuillem-976966182

Les colloques qu’organisent les responsables du SNALC dans les académies permettent de rencontrer beaucoup d’adhérents et de collègues et d’entendre des récits qui étonnent toujours même ceux qui ont une longue expérience syndicale. 

Ainsi, une adjointe d’administration se voit menacée de suppression de la pause de 20 minutes si elle ne se montre pas assez obéissante alors que cette pause quotidienne est obligatoire depuis qu’elle figure dans le décret de 2002. 

Ainsi, une infirmière de secteur, c’est-à-dire chargée de veiller à la santé des élèves des établissements scolaires du secteur se voit interdire de sortir de son établissement de rattachement sans en obtenir l’autorisation de son chef d’établissement, c’est-à-dire empêchée de faire son travail. 

Ainsi, une infirmière qui reçoit une élève dans le bureau prévu pour cela est brusquement dérangée par le chef d’établissement qui, entrant sans frapper, demande qui est l’élève présente et pourquoi elle est là alors que la circulaire de mission a rappelé aux personnels de santé l’obligation du secret professionnel le plus strict et précisément l’exigence d’un bureau particulier consacré aux entretiens confidentiels. 

Ainsi, une adjointe d’administration se voit demander de servir de personnel d’accueil et d’ouvrir le portail aux demandeurs, alors que ce travail incombe aux agents techniques des établissements d’enseignement, recrutés et payés par les collectivités territoriales. 

Ces colloques et congrès du SNALC nous permettent justement de rétablir la situation et de rassurer le plus souvent nos collègues qui sont parfois désemparés. 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1470 du 4 novembre 2022