Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

PAOA : KESAKO ?

© Peggy und Marco Lachmann-Anke de Pixabay

Le PAOA est décidé par la CDAPH. Il est rédigé et mis en place par l’enseignant de la classe de référence pour le 1erdegré, le professeur principal et l’équipe des professeurs pour le second degré.

 

Il s’agit de définir et sélectionner, pour une période donnée, des objectifs d’apprentissage prioritaires et raisonnables, en s’appuyant sur les compétences et les besoins de l’élève en situation scolaire.

L’adaptation des objectifs d’apprentissage est faite pour l’élève pour lequel on estime qu’il ne va pas pouvoir atteindre le niveau de compétences et de connaissances de sa classe et de son cycle. Ces objectifs devront faire référence aux programmes scolaires en vigueur et aux objectifs du socle commun de connaissances et de compétences. Ces objectifs d’apprentissage pourront être travaillés dans plusieurs domaines ou disciplines.

 

L’objectif du PAOA est :

 

  • de donner des objectifs atteignables en réduisant l’écart entre ce qui est demandé à l’élève en situation de handicap et ce qu’il peut réussir et ainsi l’engager dans une dynamique de progrès ;
  • de construire de la compréhension, des repères dans une dynamique collective d’apprentissage et ainsi de l’aider à donner du sens à l’école ;
  • de permettre une expérience de réussite, premier pas vers d’autres réussites.

 

L’équipe pédagogique, pourra également définir la manière avec laquelle elle va permettre à l’élève d’atteindre ses objectifs, ainsi que l’évaluation de réalisation de ses objectifs. 

L’Équipe de Suivi de la Scolarisation prend connaissance de cette programmation et s’assure qu’elle est conforme au Projet Personnalisé de Scolarisation.

L’Inspecteur de l’Éducation Nationale intègre ces éléments dans les indicateurs pris en compte lors des visites d’inspection qu’il effectue pour le 1er degré (chef d’établissement pour le 2d degré).

Ce document protège, déculpabilise, rassure l’équipe éducative et les parents car c’est une dérogation à la mise en œuvre de la totalité des programmes scolaires en vigueur.

Le PAOA est révisable tous les ans et le texte de référence pour ce dispositif est la circulaire 2016-117 du 8-8-2016 (paragraphe 4.3).

En tant que membre de l’ESS, les AESH sont directement concernés par l’application de ce dispositif. Le SNALC espère qu’il permettra réellement d’améliorer ou de simplifier l’accompagnement de vos élèves.