Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Mobilité européenne d’élèves et de personnels : à marche forcée 

© istock_AlxeyPnferov-1326044649

Le Bulletin Officiel du 15 décembre 2022 réaffirme l’importance de l’implantation de projets de mobilité européenne d’élèves et de personnels. 

 

UNE UNIFORMISATION DES PRATIQUES À MARCHE FORCÉE 

Si « l’objectif est de donner accès aux élèves et aux professeurs à une action éducative qui dépasse les frontières nationales », le SNALC signale que sur le terrain, les conditions de travail des équipes qui s’impliquent dans ces dispositifs sont loin d’être idylliques ! Que l’on puisse affirmer que « les enseignants référents pour l’action européenne et internationale (ERAEI) jouent un rôle décisif d’accompagnement et [que] leur action est valorisée » relève d’un sacré culot ! 

Les ERAEI ne bénéficient à ce jour d’aucune formation, donc d’aucune compétence particulière. Ils doivent utiliser le système D et leur propre savoir-faire pour mener à bien leur mission colossale pour laquelle, à ce jour, aucune rémunération n’est prévue ! 

Ainsi, l’on peut se demander si les effets d’annonce pour favoriser l’uniformisation de pratiques entre territoires en supposant que tout le monde répondra à l’appel seront efficaces ! « D’ici à 2025, 50 % des écoles et des établissements (…) proposeront à leurs élèves des projets d’échanges virtuels actifs »

De même, les injonctions à accepter le produit coûte que coûte seront-elles des gages de réussite ? « Les écoles et les établissements favorisent et facilitent l’accueil d’élèves, de personnels ou d’intervenants étrangers dans le cadre de leur politique d’ouverture à l’international »

 

DES RETOURS D’EXPÉRIENCE EN DEMI-TEINTE 

L’octroi d’accréditations ERASMUS + par consortiums d’établissements a toutefois déjà permis à certains déplacements de personnels de se concrétiser. Les témoignages sont engageants pour ce qui est de l’aventure humaine, mais les formations thématiques sur place laissent à désirer, faute de vrai travail en amont sur la qualité des prestations. Tous les thèmes prévus sont d’inspiration Montessori ou nouvelles pédagogies. Certains systèmes ne sont pas adaptables chez nous… 

Pour le SNALC, la mobilité doit s’inscrire dans des parcours de compétences cohérents. 

 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1472 du 9 janvier 2023