Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

LETTRE AU MINISTRE: SITUATION SANITAIRE ET EAF

Lettre intersyndicale au ministre

CONTEXTE SANITAIRE DÉGRADÉ

NÉCESSAIRE ADAPTATION DE L’EAF


Lettre intersyndicale au Premier ministre, publiée le 26 mars 2021
Par SNES, CGT, UNSA, SNALC, SUD

Avec l’obligation de demi-jauges dans les lycées des régions contraintes à renforcer les restrictions de déplacement, la plupart des lycées publics se retrouvent aujourd’hui avec des demi-groupes en présentiel par roulement. Les récentes mesures prises par le gouvernement pour freiner les contaminations dans les lycées viennent en effet s’ajouter aux aménagements locaux décidés depuis novembre dernier. Dans ce contexte sanitaire dégradé, il est nécessaire d’adapter l’EAF tant pour l’écrit que pour l’oral, sans présager d’une aggravation de la situation sanitaire qui pourrait alors appeler d’autres mesures.

Ces épreuves ne sauraient en effet faire exception des ralentissements subis dans les apprentissages. Les mesures suivantes seraient donc de nature à réduire les inquiétudes des élèves, de leurs parents et des professeurs.

À l’écrit, les candidats des voies générale et technologique pourraient avoir le choix entre deux sujets soit deux commentaires au choix portant sur des textes de genres différents. Plus particulièrement, en série générale 2 X 3 sujets pourraient être proposés à la dissertation pour que deux objets d’étude différents soient présents à l’examen. Cette même modalité a d’ailleurs été envisagée pour les épreuves de spécialité en Terminale.

À l’oral, les points de grammaire effectivement étudiés au cours de l’année pourraient être mentionnés sur le récapitulatif. En voie technologique, le professeur pourrait avoir la possibilité de renoncer à un objet d’étude au profit d’un approfondissement des trois autres, sans abandonner pour autant la préconisation des sept textes présentés par le candidat (trois au moins pour l’objet d’étude « Littérature d’idées » et deux au moins pour deux autres objets d’étude).

Enfin, pour la deuxième partie de l’oral, le candidat doit pouvoir disposer de l’œuvre qu’il choisit de présenter. En plus d’être une sécurité pour le candidat, ce support fait sens avec les conseils méthodologiques des professeurs de s’appuyer toujours sur le texte. Les professeurs pourraient également produire, à l’attention de l’examinateur, un descriptif détaillé de ce qui a été étudié de l’œuvre présentée.

Monsieur le Ministre, les organisations syndicales, vous alertent sur les inquiétudes profondes des professeurs de lettres confrontés à l’impossibilité matérielle de mener à bien le programme de Première tout en veillant à préparer en confiance leurs élèves aux épreuves du baccalauréat. Tout doit être fait pour qu’ils n’aient à revivre la situation du printemps dernier. Des aménagements sont rendus nécessaires par la longue crise que nous traversons tous. Les professeurs de lettres attendent des clarifications pour restaurer autant que faire se peut des conditions d’enseignement sereines et efficaces permettant la réussite de tous les élèves.

Veuillez croire, Monsieur le Ministre, en notre profond attachement au service public d’éducation.

Contact pour le SNALC : Jean-Rémi GIRARD, girardsnalc@yahoo.fr

Vendredi 26 mars en fin de journée :

>>> POINT EXCEPTIONNEL SUR LA SITUATION SANITAIRE <<<

Ne manquez pas notre compte rendu
publié en fin de journée
sur le site du SNALC, rubrique Coronavirus