Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Infos SNALC AESH : LE octobre 2022

PRIMES REP et REP+ : SOUS QUELLES CONDITIONS ?

Le SNALC, syndicat représentatif, a participé lundi 3 octobre à la réunion de lancement des négociations sur la revalorisation salariale. Le Ministre y a annoncé le versement des primes REP et REP+, revendiqué depuis des années par le SNALC, aux AESH exerçant dans les écoles et établissements classés en éducation prioritaire.

C’est une avancée pour le SNALC qui travaille inlassablement, aux côtés des nombreuses et nombreux AESH qui lui font confiance, à la reconnaissance salariale de leurs missions.

Ceci étant dit, cette bataille n’est pas terminée :

À quelle date cette prime sera-t-elle mise en application ?

Sera-t-elle rétroactive ? Et si oui, jusqu’à quelle date remontera le rattrapage ?

Quel en sera le montant exact ?

Les AESH seront-ils concernés par la part modulable de la prime REP+ ?

La prime sera-t-elle proratisée, comme pour les enseignants, au temps de travail ?

Ce serait une double-peine pour les AESH subissant des temps de travail incomplets.

Les AESH exerçant ponctuellement dans des écoles et établissements en REP ou REP+ (dans le cadre du PIAL) recevront-ils cette prime ?

Selon nos dernières informations concernant les propositions ministérielles, les primes REP et REP+ devraient être versées à compter du 1er janvier 2023 aux AESH exerçant dans les écoles et établissements relevant de l’éducation prioritaire.

Pour la prime REP+, la part fixe s’élèverait à 3263€ par an (soit 271,91€ par mois) et la part modulable à 448€ maximum (versée à la fin de chaque année scolaire).

Pour la prime REP, son montant serait de 1106€ par an (soit 92,16€ par mois).

Comme pour les autres personnels, le montant de chaque prime serait proratisé en fonction du temps de travail et l’attribution d’une prime REP ou REP+ serait subordonnée à l’exercice effectif des fonctions dans une école ou un établissement y ouvrant droit.

N’hésitez pas à consulter régulièrement notre site, rubrique AESH, pour suivre les échanges du SNALC avec le ministère sur les projets de décret et d’arrêté relatifs à ces primes REP et REP+ pour les AESH.

Vous pouvez également nous écrire.

Vous le savez, le SNALC ne se contente jamais de belles paroles et continuera à œuvrer pour obtenir pour les AESH exerçant en REP et en REP+ la reconnaissance financière la plus juste de leur travail.

 

REVALORISATION SFT ET INDEMNITÉ DE RÉSIDENCE

L’augmentation de 3,5 % de la valeur du point d’indice au 1er juillet 2022 a eu des conséquences sur le montant du Supplément Familial de Traitement (SFT).

Nombre d’enfants

à charge

Montant minimum (en €)

AESH à temps complet

Montant (en €)

Quotité travaillée de 52%

Montant (en €)

Quotité travaillée de 62%

1

2,29

2,29

2,29

2

75,99

39,51

47,11

3

189,45

98,51

117,45

Par enfant supplémentaire

135,22

70,31

83,83

Vous retrouverez d’autres informations sur le SFT dans notre guide de l’AESH (pages 26 et 27) ou/et sur le site suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32513

De même, l’augmentation de 3,5 % de la valeur du point d’indice au 1er juillet 2022 a eu des conséquences sur le montant l’indemnité de résidence, ce dernier étant calculé en appliquant au traitement brut un taux variable. Si votre traitement brut augmente, l’indemnité de résidence augmente également.

Vous retrouverez d’autres informations sur l’indemnité de résidence dans notre guide de l’AESH (page 27) ou/et sur le site suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32511

Si vous avez des questions sur le SFT ou/et sur l’indemnité de résidence, n’hésitez pas à contacter votre section académique ou à nous écrire.

 

PRIME POUR LES PILOTES DE PIAL

Selon nos informations, les personnels (IEN et chefs d’établissement) qui pilotent un PIAL devraient recevoir une prime. Si le montant et le calendrier de versement de cette prime ne sont pas encore connus, force est de constater qu’il est plus urgent et intéressant pour l’Éducation nationale d’augmenter la rémunération des pilotes de PIAL que celle des AESH…

Par ailleurs, le ministère se serait engagé à ouvrir des groupes de travail sur l’organisation des PIAL. Si le SNALC ne peut que s’en réjouir, il espère d’une part que les AESH n’en seront pas les grands oubliés et il continue à marteler d’autre part que le premier chantier à ouvrir, et ce dans les plus brefs délais, reste la refonte de la grille indiciaire des AESH !