Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Et pendant ce temps… Lettre octobre 2022

© pxhere-1334738

Que peut-on déduire des APC ?

Le temps de travail des professeurs des écoles est de 27h par semaine, qui se décomposent en 24h devant élèves + 3h. Sur une année de 36 semaines, ces 3h se transforment en 108h (décret n° 2017-444 du 29 mars 2017).

Dans ces fameuses 108h, on retrouve les 36h d’APC, 18h d’animations pédagogiques et/ou de formation continue, 6h de conseils d’école et 48h de réunions (parents, ESS, travaux en équipes pédagogiques). Aussi, lorsque l’IEN vous demande d’assister à une réunion impromptue, il n’est pas rare d’entendre : « Vous les prendrez sur les 108h ! ».  Mais le problème, c’est que ces 108h sont largement dépassées et qu’on ne sait plus de quoi déduire les nouvelles commandes ministérielles.

 

Le ministère ne le sait que trop bien, c’est pourquoi il autorise une déduction de 6h sur les temps d’APC pour les corrections des évaluations CP-CE1.

De la même manière, c’est pourquoi un « excédent » de formation continue pourra être déduit des heures d’APC, sur demande ou autorisation de l’IEN.

Les remplaçants sur plusieurs écoles aux rythmes différents sont parfois autorisés à déduire leurs dépassements des 24h hebdomadaires sur leur temps d’APC. Et nous voyons même des IEN proposer parfois la déduction des participations à des RIS (réunions d’information syndicale) du temps d’APC.

 

Pour le SNALC, il est plus que temps de revoir ce temps d’APC, les 108h et les demandes institutionnelles déconnectées.

 

Quand économie rime avec écologie pour se rendre au travail.

Voici différentes aides financières possibles pour se rendre sur son lieu de travail tout en protégeant la planète : le forfait mobilités durables, une participation de l’État à l’achat d’un vélo et la prise en charge des abonnements de transport en commun.

 

  • Le forfait mobilités durables: il vous rapportera 200€ si vous effectuez des déplacements travail-domicile à vélo ou en covoiturage en remplissant une déclaration sur l’honneur certifiant l’utilisation du moyen de transport concerné pour fin décembre. Le ministère de la transformation et de la fonction publiques a annoncé que ce forfait serait accessible pour 2022 aux agents dont le nombre de déplacements annuels est inférieur à 100 jours.
  • Le bonus Vélo: une participation de l’État à l’achat d’un vélo est possible avec le « bonus vélo » renforcé. Jusqu’au 31 décembre 2022, cette aide pourra vous être accordée sans l’intervention des collectivités locales, selon vos ressources, ou votre éventuelle situation de handicap : une aide de 150 € pour l’achat d’un vélo neuf traditionnel, de 400 à 2 000 € pour l’achat d’un vélo électrique, cargo, ou adapté ; et une prime à la conversion de 1 500 à 3 000 € si vous envoyez à la casse un véhicule ancien.
  • Le remboursement des frais de transport domicile-travail: tout agent public peut bénéficier de la prise en charge partielle du titre de transport public qu’il utilise pour se rendre de son domicile à son lieu de travail. Il s’agit des abonnements multimodaux à nombre de voyages illimité et abonnements annuels, mensuels ou hebdomadaires délivrés par la RATP, la SNCF, ou d’autres entreprises privées, ainsi que les abonnements à un service public de location de vélos.

 

N’hésitez pas à contacter votre section SNALC académique si un de ces dispositifs vous intéresse.