Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Enseignants référents : le SNALC reçu à la DSDEN 68

Enseignants référents :

Le SNALC indique que la santé de ces personnels est en jeu et qu’il s’agit là d’un risque psycho social à prendre en considération alors même que l’académie de Strasbourg se targue d’être à la pointe en matière de prévention des RPS.

 

Jeudi 19 septembre une délégation du SNALC s’est rendue à une audience à l’inspection académique du Haut-Rhin, en présence de M.Galland, secrétaire général et de Mme Forget, inspectrice chargée de la scolarisation des élèves handicapés.

Le SNALC présente dans un premier temps des éléments chiffrés illustrant la lourdeur et la dégradation des conditions de travail des enseignants référents, chargés du suivi de la scolarisation des élèves en situation de handicap. Ces derniers voient leur effectif augmenter en moyenne de 24% dans le département alors que parallèlement un seul poste d’enseignement référent est créé (soit une augmentation de 5,5%).

Le SNALC souligne la dégradation des conditions de travail qui en résulte : journées de 10-12h, temps de travail hebdomadaire évalué à 50-60h (voire davantage) pour un total annuel estimé entre 1900 et 2400h. Soit bien loin des 1607 heures requises dans la fonction publique. Le SNALC indique que la santé de ces personnels est en jeu et qu’il s’agit là d’un risque psycho social à prendre en considération alors même que l’académie de Strasbourg se targue d’être à la pointe en matière de prévention des RPS.

Les deux enseignantes référentes présentes dans la délégation enfoncent le clou et disent toute la difficulté d’assurer correctement la tâche qui leur est dévolue tout en ayant en charge plus de 250 dossiers. Elles pointent également la lourde charge émotionnelle liée à la gestion de cas parfois très difficiles ainsi que l’état d’épuisement des enseignants référents occasionné par la surcharge de travail.

Le SNALC replace le débat dans le cadre de l’incohérence de la politique de l’inclusion : de beaux principes, mais peu de moyens humains, et évoque aussi la situation des AESH.

Cette audience se déroule dans une atmosphère courtoise et Mme Forget ainsi que M.Galland sont en accord sur les constats tout en soulignant que la création de postes d’enseignants référents dépend d’un budget par nature limité.
En conclusion, le SNALC présente trois revendications :

• La création à court terme de postes supplémentaires d’enseignants référents.
• La mise en place d’un mécanisme automatique de création de postes calé sur l’augmentation des élèves scolarisés.

• La rédaction d’un texte national fixant les missions et le temps de travail des enseignants référents.

M.Galland en prend bonne note et lève la séance.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi