Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

École inclusive : bilan et perspectives

© istock_oneblink-cj-689670068

Le 25 octobre dernier, le SNALC a été reçu en audience1 au ministère pour un bilan sur l’école inclusive. 

Ce dernier nous a été présenté comme un succès de l’institution et de ses personnels, reposant principalement sur un investissement budgétaire de 3,5 milliards d’euros l’an dernier, tous dispositifs confondus, dont des recrutements importants d’AESH. 

Mais le ministère a cependant été contraint de reconnaître certaines failles, car des problèmes persistent, notamment l’explosion des notifications MDPH, les temps incomplets et la difficulté à articuler le scolaire et le médico-social a aussi été soulignée. Accueillir dans une classe plusieurs adultes accompagnant des élèves en situation de handicap n’est pas simple. Et la situation n’est pas meilleure lorsque ces élèves manquent d’accompagnants… 

Suite à cette première rencontre, des groupes de travail ou débats devraient suivre sur le processus d’évaluation des besoins des élèves en situation de handicap et leur orientation. L’articulation entre le médico-social et l’Éducation nationale, le statut des AESH, leurs missions et l’articulation avec le périscolaire… 

Pour le SNALC, les graves dysfonctionnements de l’école inclusive proviennent, faute d’une réflexion menée en amont, d’une mauvaise gestion de la massification de l’inclusion, en raison d’économies budgétaires, via entre autres la fermeture de structures spécialisées comme les IME. 

Il faut trouver des solutions à la souffrance au travail et à l’absence de reconnaissance de la compensation du handicap (financièrement ou en termes de taille des classes, de temps libéré…) de tous les personnels. D’autant plus qu’on assiste actuellement à une radicalisation des positions du côté des associations de parents d’élèves comme du côté des personnels de l’Éducation nationale. 

Le SNALC demande donc que cette première réunion soit urgemment suivie de l’instauration d’une structure de dialogue entre tous les acteurs de l’école inclusive.  


Article paru dans la revue Quinzaine universitaire n°1471 du 13 décembre 2022