Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Ébauches de collaboration avec le médicosocial

© Peggy und Marco Lachmann-Anke de Pixabay

Cet article a été rédigé à partir du compte-rendu du groupe de travail départemental du Doubs, de l’école inclusive de l’académie de Besançon, en date de juin 2022.

 

EMAS : équipe mobile d’appui à la scolarisation

Durant cette année, il y a eu une vingtaine de saisines, dont une seule collective (sensibilisation aux différentes situations de handicap).

Le point positif a été la médiation avec les familles.

Les points négatifs sont le manque de liens avec les équipes de circonscription (qui entraînent des interventions en doublon et des propositions d’outils identiques) et le temps d’accompagnement qui est long (3 à 6 mois et environ 7 rendez-vous).

 

PAS : pôle d’accompagnement scolaire

L’éducateur spécialisé appartient à l’équipe éducative. Ce dispositif concerne les élèves notifiés ainsi que ceux qui sont suspectés de le devenir.

Les points positifs sont la bonne collaboration avec les professeurs des écoles, la réponse à un réel besoin, l’amélioration des compétences sociales et scolaires des élèves ciblés.

Les limites sont le temps de concertation important et le temps de présence en classe trop faible.

L’objectif est d’agir très tôt dans la scolarisation, d’assouplir ce dispositif à tous les élèves à besoins particuliers et pourquoi pas, aux élèves perturbateurs non notifiés.

Le SNALC prend note des résultats encourageants du dispositif PAS dans le Doubs mais espère que sur le long terme, il ne remplacera pas les établissements médico-sociaux tels que les ITEP, les IME, les ULIS…

En effet, chez nos voisins de Saône et Loire, ce dispositif, également expérimental et totalement pris en charge par l’ARS, concerne les élèves ayant bénéficié d’une orientation en IME et ITEP mais qui ne peut pas se mettre en œuvre, faute de places.

S’ajoutent à ces 2 nouveautés locales, plusieurs dispositifs un peu plus anciens : les unités d’enseignement autisme (UEMA, UEEA, UE TED), des CLEX et un PIAL expérimental médico-social qui peut solliciter sur demande une EMMS (équipe mobile médico-sociale).