Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : carrière
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Droit à la parole – janvier 2022

© iStock_©andresr

Peu importe le dialogue ou le monologue, les gens ne comprennent et ne saisissent que ce qui leur affaire. » Henri Lafrance

Étienne
Professeur PLP et adjoint de direction
LES ÉLÈVES DE LYCÉE PRO, LES GRANDS OUBLIÉS !

 

Avec l’annonce du télétravail, personne ne se soucie de nos élèves en stage. Comment nos élèves vont-ils apprendre correctement s’ils ne peuvent avoir de contacts en entreprise à cause du télétravail imposé aux salariés ? Devrons-nous là aussi pallier les manquements du gouvernement ?  Il me semble pourtant que notre rôle est d’enseigner et non de rafistoler d’un bout de ficelle magique ce que les bien-pensants oublient de penser !

Ophélie
Professeure d'anglais

J’AI PEUR DE RETOURNER TRAVAILLER

 

Comme tous, j’ai écouté les « belles » annonces de notre ministre mais aussi les avis du conseil scientifique et d’autres médecins.

Aujourd’hui à quelques jours de la rentrée, j’ai peur. Peur de retourner au travail.  J’ai l’impression de devenir schizophrène à force de devoir écouter les uns et les autres, d’essayer d’être ce que chacun attend de moi, et ce que mon cerveau m’incite à faire. J’ai peur car j’ai l’impression de voir le virus partout, au détour d’un couloir, derrière une porte, tapi dans un carnet de liaison, comme s’il attendait patiemment de sauter sur sa proie lorsqu’elle passera devant lui. Notre métier était suffisamment anxiogène, mais c’est devenu pire. Comment continuer à travailler lorsqu’on peut voir sur chaque visage d’élève un panneau « attention danger risque de virus ». Comment recréer du lien lorsque tout nous pousse à rester assis derrière le bureau pour éviter toute infection possible ? Alors, oui, aujourd’hui, par lassitude peut-être, je n’ai plus peur de dire haut et fort : j’ai peur d’aller au travail.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email