Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Diversification des missions en établissements : «il est ouf ce lycée !»

© istock_Daniel-de-la-Hoz-1427607872

Il est 6h du matin et pourtant, la cour de ce lycée se remplit d’élèves qui viennent participer à la diffusion, en direct du CDI, d’une matinale radio suivie par des milliers d’auditeurs. Pour l’occasion, les élèves qui le désirent sont exemptés des premières heures de cours s’ils comptent s’attarder après l’émission. On ne sait pas encore qui sera concerné mais leurs professeurs et vies scolaires chargés des appels le découvriront le moment venu… 

Ici, l’on prépare les fêtes de fin d’année en encadrant sur quinze jours des activités de collecte de dons divers à l’attention d’associations caritatives. Un acte humainement louable, certes, qui invite les lycéens à mobiliser leur temps libre habituellement dévolu au travail scolaire. 

Là, l’échange ERASMUS + pour les terminales prévoira finalement – pour des questions de commodités de déplacement – un séjour retour chez les correspondants étrangers au 2e trimestre. Accessoirement, les épreuves de spécialités interviennent à la même période ainsi que la certification d’anglais ouverte aux élèves de LLCER. Là-bas, le projet EDD se décline en une série de rencontres avec une société impliquée dans le tri sélectif en vue du choix de poubelles adaptées à la vie de l’établissement. Les membres du CVL peuvent y assister en journée… 

L’on pourrait continuer de dresser la liste des projets éducatifs qui fleurissent dans nos établissements depuis quelques années, dont l’intérêt, pour certains, n’est certes pas à discuter. Mais ce faisant, nous ne pourrions prétendre à son exhaustivité tant il est désormais acquis qu’ils appartiennent au domaine de la surenchère, innovante à défaut d’être toujours pédagogique. 

S’il est concevable de souhaiter diversifier les approches de certains concepts à des fins d’instruction, l’on peut cependant regretter que nos établissements se transforment ainsi en de véritables centres d’animation où la connaissance disciplinaire – pourtant soumise à une évaluation institutionnalisée telle que le BAC – cède peu à peu la place à une recherche du scoop scolaire que notre Ministère, qui plus est, nous impose d’entendre ainsi ! 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1472 du 9 janvier 2023