Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Audience de rentrée avec le ministre

© Ministère de l'éducation nationale

Vous pouvez retrouver l’intégralité du compte rendu de cette audience de rentrée avec le ministre sur le site du SNALC : https://snalc.fr/audience-de-rentree-avec-le-ministre/

AESH, PIAL

La grille de traitement des AESH, trop basse, n’a pas cessé d’être modifiée depuis sa mise en place en 2021 et sera à nouveau écrasée avant la rentrée 2023 : il y a urgence à revaloriser. Les PIAL sont désastreux pour la quasi-totalité des AESH : ils devaient permettre d’augmenter les quotités de travail mais les contraintes d’emplois du temps et de flexibilité les en empêchent, et bloquent aussi le cumul d’activité. Les AESH perçoivent en moyenne 62% du SMIC. On attend toujours une convention nationale de mise à disposition de l’AESH par l’employeur auprès d’une collectivité territoriale  pour le cadre périscolaire et on réclame un groupe de travail spécifique.

Réponse du ministre :

À propos des quotités, on veut arriver à une fiche de paye qui fusionne scolaire et périscolaire, mais c’est une question juridique complexe. On a reçu les directeurs de MDPH pour évoquer la situation des PIAL : l’AESH n’est pas toujours la réponse à toutes les demandes des familles et besoins des enfants. Il y a une réflexion à mener sur les salaires très faibles.

 L’AVIS DU SNALC : sur le dossier de l’inclusion, il est urgent de mettre toutes les parties prenantes autour de la table, afin d’arriver à ce que l’inclusion d’un élève offre réellement tout ce dont ce dernier a besoin, y compris une structure spécialisée ou un personnel AESH sur 100 % des heures de cours. Sur les salaires, il n’y a pas besoin de mener de nouvelle réflexion : les conclusions sont connues depuis longtemps, et il est urgent de passer aux actes.

CDI des AED

Le SNALC signale des contentieux à venir en raison de plusieurs cas de refus de CDIsation des AED. Ceux-ci n’ont pas été renouvelés sans motif valable à la veille de leur contrat (dans la pratique, ce renouvellement est décidé par l’autorité locale et non par le recteur). Le SNALC réclame une circulaire d’application pour préciser le cadre règlementaire de la CDIsation, ainsi qu’un bilan.

Réponse du ministre :

L’octroi du CDI au bout de 6 ans n’est pas automatique. La fonction d’AED est prioritairement prévue pour les étudiants, avant d’avoir été étendue à un vivier plus large. On n’est pas obligé de reprendre un AED qui a un avis mitigé ; mais s’il a en effet des avis positifs, voire 5 ans + et la 6e année négative, le non-renouvellement semble logiquement relever du contentieux.

 L’AVIS DU SNALC : nous serons très attentifs à éviter toute dérive locale, et avons demandé un bilan et une circulaire interprétative du décret du 9 août 2022 permettant la cédéisation des AED   le plus rapidement possible.