Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Au SNALC, pas d’impasse sanitaire

© iStock_alexsl_hatman12

Le SNALC, syndicat représentatif indépendant et apolitique, a porté avec clarté auprès du ministère et ce matin encore à l’Élysée la parole des personnels au sujet de la rentrée.

Pour le SNALC, le « pass sanitaire » n’est pas adapté à l’École. Nous l’avons dit à l’ensemble de nos interlocuteurs, et actons qu’il n’est pas prévu de l’y imposer. Nous rappelons que nous sortons d’une période durant laquelle les personnels de l’Éducation nationale ont dû régulièrement s’adapter du jour au lendemain, et ont porté le système éducatif à bout de bras, sans jamais bénéficier d’une priorité vaccinale que le SNALC réclamait dès le début pour nos personnels après la vaccination des soignants. L’imposer aujourd’hui avec autoritarisme, de façon directe ou détournée, serait tout autant contreproductif.

Nous invitons simplement les personnels volontaires, indépendamment de ce que pensent les politiques et sans arrière-pensée, à ne pas attendre la rentrée pour se lancer dans le processus de vaccination.

Nous continuerons de privilégier l’information et la pédagogie. Nous continuerons d’informer les personnels de façon complète et rapide. Nous saurons également prendre nos responsabilités chaque fois que la situation l’exigera, comme nous l’avons déjà fait au printemps 2020 ou en novembre dernier. Mais nous refuserons de participer à toute forme de division.

Le SNALC attend enfin la parution des différents « scénarios » pour 2021-2022, qui devrait intervenir très prochainement. Nous ne pouvons nous permettre une nouvelle année marquée par le manque d’anticipation : il en va de la santé physique et mentale des élèves et étudiants, de leurs familles, et des personnels.