Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

AESH : réussir sa rentrée 

© © tove erbs de Pixabay

PENDANT LA SEMAINE DE LA RENTRÉE

˜  Si votre contrat triennal vient d’être renouvelé, vous devez l’avoir reçu doublement signé avant le 31 août, jour de la prérentrée. Si ce n’est pas le cas, contactez votre section académique du SNALC.

˜  Le nombre total d’heures annuelles, le nombre d’heures en présence de l’élève ou des élèves accompagné(s) et votre indice de rémunération doivent être mentionnés sur votre contrat (ou avenant).

˜  La liste des établissements composant votre PIAL doit être annexée au contrat.

˜  Si votre quotité horaire est calculée sur 1607 heures par an, vous disposez de 14 heures rémunérées (jours de fractionnement), à prendre quand vous le souhaitez. Généralement proposées sous forme de ½ journées, elles sont à prendre obligatoirement avant la fin de l’année scolaire (soit le 31 août), car elles ne peuvent être ni cumulables, ni rétroactives.

˜ Si votre contrat est calculé sur la base de 1593 heures annuelles, les heures de fractionnement doivent être déduites de votre emploi du temps : 20 minutes /semaine (pour une quotité travaillée de 62%). La plupart des chefs d’établissement n’en sont pas informés, rechignent à l’appliquer ou vous disent qu’elles sont incluses dans les heures connexes (ce qui est totalement faux !).

˜ Si vous accompagnez un ou plusieurs élèves notifié(s) à la cantine, vous devrez soit signer un contrat avec votre deuxième employeur qui sera : la commune si vous exercez en école primaire (maternelle et élémentaire), le département si vous êtes en collège et la région pour le lycée, soit signer une convention entre votre employeur et la collectivité territoriale dans laquelle la charge financière de la mise à disposition de l’AESH par l’Éducation nationale revient à la collectivité locale.

˜  La journée de solidarité est incluse dans les heures dues : vous n’avez pas à la faire.

˜  Procurez-vous l’organigramme de votre académie afin de pouvoir identifier votre responsable administratif, le gestionnaire des frais de déplacement, le coordonnateur départemental des AESH et l’enseignant référent.

˜  Repérez les onglets dédiés aux AESH sur le site du rectorat de votre académie et sur le site de la DSDEN de votre département. 

˜ Le premier jour, signez un procès-verbal d’installation (indispensable pour déclencher votre rémunération).

˜ PIAL : Les noms du pilote, du coordonnateur et de l’AESH référent de votre PIAL doivent vous être communiqués.

˜ Assurez-vous de la planification de la rencontre obligatoire, avant les vacances de la Toussaint, entre vous, un autre représentant de l’équipe éducative (professeur, directeur d’école, chef d’établissement ou son adjoint…), l’élève concerné et sa famille.

˜ Si vous covoiturez ou utilisez un vélo pour le trajet domicile /lieu de travail (et sous certaines conditions), vous avez droit au forfait mobilité durable (Cf. article de notre lettre AESH du 30 novembre 2021).

˜ Si vous utilisez les transports en commun, vous bénéficiez obligatoirement du remboursement partiel de vos frais (cf. le guide AESH du SNALC, page 28).

˜ Remplissez le formulaire de SFT si vous avez des enfants de moins de 20 ans ainsi que celle de l’indemnité de résidence si vous y avez droit.

˜  Doivent également vous être remis : un casier (ou un espace pouvant faire office de casier), un badge de cantine, les codes d’accès du parking, de l’entrée (ou les clés), du photocopieur, de la messagerie interne, le règlement intérieur, le projet d’établissement et les consignes de sécurité.

˜ Vous pouvez demander à ce que le matériel pédagogique, les fournitures scolaires nécessaires à l’exercice de votre travail vous soient fournis (directive ministérielle souvent méconnue).

˜ Consultez les pages du service social de votre académie si vous souhaitez obtenir certaines prestations auxquelles vous avez droit (chèques CESU ou chèques vacances) et vérifier si vous pouvez prétendre à certaines aides.

˜ Si vous devez saisir des frais de déplacement mensuellement sur Chorus pour remboursement (notamment en cas de service partagé) et que vous ne connaissez pas encore ce logiciel, très peu fonctionnel, lisez attentivement le mode d’emploi accessible sur le site de votre académie.

˜  L’emploi du temps est élaboré officiellement par l’IEN de circonscription, le directeur de l’école ou le chef d’établissement. Néanmoins, cette mission incombe souvent au coordonnateur PIAL, à l’AESH référent, voire aux AESH. Dans tous les cas, demandez très rapidement une version écrite de votre emploi du temps et signalez toutes les incohérences.

˜  Prenez le temps de faire connaissance avec le professeur principal ou/et le(s) enseignant(s).

˜  Renseignez-vous sur la procédure en cas d’absence en vigueur dans votre PIAL.

˜  Consultez le PPS et /ou Géva-sco des élèves accompagnés.

 

DURANT LE MOIS DE SEPTEMBRE

˜  Gardez très précieusement – ou vérifiez où se trouve – votre NUMEN (équivalent de votre carte d’identité dans l’Éducation nationale).

˜ Si vous avez une deuxième activité, il est obligatoire d’en informer votre employeur (si votre quotité travaillée est inférieure à 70 %) ou d’avoir son autorisation (si votre quotité travaillée est supérieure à 70 %).

˜  Demandez le « Pass éducation » au directeur de l’école ou au secrétariat de l’établissement.

˜  Inscrivez-vous éventuellement à Préau, le soi-disant comité d’entreprise de l’Éducation nationale.

˜  Si vous souhaitez vous auto-former, inscrivez-vous sur : Cap Ecole Inclusive, Magistère ou/et Canopée.

˜  Prenez l’habitude de consulter régulièrement votre boîte mail académique, voie officielle de communication de votre employeur, et de beaucoup d’autres interlocuteurs administratifs.

˜  Il est fort probable que vous ne perceviez que 80% de votre salaire le premier mois. La régularisation suivra.

˜  Notez par écrit toutes les activités des heures connexes que vous réalisez.

˜  Vous serez convoqué(e) à une formation d’adaptation à l’emploi obligatoire lors de votre première année (en principe) d’une durée de 60 heures.

˜ Possibilité de contacter l’AESH référent de votre PIAL en cas de difficultés organisationnelles ou de positionnement.

 

Enfin, pour une totale tranquillité d’esprit durant toute cette année scolaire et les suivantes, adhérez sans attendre au SNALC.

 

L’ADHÉSION AU SNALC : 30 €

Adhésion à vie : vous ne payez qu’une fois !

 

Attention : Si vous adhérez cette année (30 euros, dont 66% en crédit d’impôt que vous soyez imposable ou pas), le SNALC ne vous fera plus payer d’adhésion les années suivantes, tant que vous êtes AESH, tout en vous offrant la protection pénale de la Covea-GMF incluse dans son adhésion et les avantages de son comité d’entreprise : Avantages SNALC

L’adhésion au SNALC permet également l’accès au dispositif Mobi-SNALC, dont un service téléphonique gratuit d’écoute auprès d’une sophrologue en cas de souffrance psychologique. Là où l’Éducation nationale ne propose rien aux personnels en souffrance, le SNALC, lui, agit.

Enfin, vous aurez un véritable suivi ou accompagnement personnalisé de nos équipes académiques en cas de difficultés.

 Pour adhérer au SNALC, vous pouvez le faire par le moyen de paiement de votre choix (prélèvements mensuels, carte bancaire, virement bancaire, chèque) : rendez-vous sur snalc.fr, bouton « Adhérer ».

Surveillez bien nos prochaines publications car la mise en place du LPI (livret du Parcours Inclusif) et d’AGESH (logiciel de gestion des AESH) entre autres est annoncée depuis plusieurs années mais toujours annulée à la dernière minute. Le déploiement de l’EAFC, qui remplacerait les services de formation académique est aussi prévu cet automne, donc à suivre de près également.

Par ailleurs, dès les premiers jours de septembre, les sections académiques du SNALC seront présentes pour répondre à vos questions et inquiétudes bien légitimes.

Enfin, le SNALC met également à votre disposition son guide national de l’AESH, tout récemment actualisé ainsi que ses lettres électroniques mensuelles, consultables sur notre site.