Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

AED et AESH : une hausse salariale contrainte et forcée

© _istock_Dmytro-Lastovych-654636444

À compter du 1er janvier 2023, les AED et la plupart des AESH en CDD, à temps complet, connaîtront une hausse de leur rémunération brute de 4,85 €, puisque l’indice plancher passera de 352 à 353 (1), en raison de l’augmentation du SMIC horaire brut à cette date (2). 

En revanche, pas d’augmentation salariale pour les AESH et les AED en CDI (les indices majorés appliqués étant supérieurs à l’indice plancher), ce qui provoquera automatiquement pour ces agents une nouvelle baisse de leur pouvoir d’achat. 

L’Éducation nationale a dû se mettre en conformité avec l’obligation réglementaire : la rémunération des AESH et AED ne peut être inférieure au traitement indiciaire correspondant au SMIC. 

L’écrasement de la grille indiciaire des AESH, amorcé en octobre 2021, se poursuit donc en janvier 2023 : 6 ans sans le moindre avancement et seulement 2 points d’indice séparent une ou un AESH nouvellement recruté(e) d’une ou d’un AESH en CDI depuis moins de 3 ans, soit un différentiel mensuel brut de 9,70 € pour un temps plein (6 € pour un 62 %) ! 

Quant aux AED, l’écart entre les agents en CDD (traitement afférent à l’indice majoré 353 au lieu de 352) et ceux en CDI (indice majoré 362) passera de 48,50 € à 43,65 €, pour un temps complet. 

La hausse de 3,5% du point d’indice au 1er juillet 2022 a été bien insuffisante par rapport au rythme de l’inflation, non seulement pour maintenir le pouvoir d’achat mais également pour envisager une revalorisation salariale de tous les AED et AESH, personnels essentiels au fonctionnement de l’institution ! 

Par conséquent, le SNALC réitère sa demande au ministère de convoquer urgemment des groupes de travail pour une refonte de la grille indiciaire des AESH et la création d’une grille de rémunération pour les AED 

 


(1) Décret n° 2022-1615 du 22 décembre 2022 portant relèvement du minimum de traitement dans la fonction publique : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046780634 
(2) Décret n° 2022-1608 du 22 décembre 2022 portant relèvement du salaire minimum de croissance : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046780043 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1472 du 9 janvier 2023