Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

15 mars : préavis intersyndical de grève des ASSAE et CTSSAE

© istock_FG-Trade
Objet : Préavis de grève nationale le 15 mars 2022

 

à Monsieur Jean-Michel BLANQUER
Ministre de l’Education Nationale, de la jeunesse et des sports
110 rue de Grenelle 75357 Paris 07 SP

 

Monsieur le Ministre,

 

La période de crise a mis en exergue et aggravée les inégalités sociales. à l’école et à l’université L’école et l’enseignement supérieur n’échappe à ce constat.

Les assistants/assistantes et conseillers/conseillères techniques de service social de l’Education Nationale et de l’enseignement supérieur sont au cœur de la mise en oeuvre des politiques sociales permettant à chaque élève du second degré, étudiant et personnel de trouver écoute, accompagnement social, aide et protection dans le cadre de sa scolarité. Depuis plusieurs années, nos organisations syndicales vous alertent sur la situation difficile de ces personnels : manque de moyens, absence de reconnaissance, charge de travail en augmentation constante… L’absence de perspective en termes de déroulement de carrière avec notamment la faiblesse des taux de promotion renforce les difficultés de grilles indiciaires très en deçà des grilles de catégorie A.

A ce jour, le constat est implacable et reconnu publiquement par le premier ministre en personne : les métiers du travail social sont en crise. Les services sociaux de l’Education Nationale et de l’enseignement supérieur le sont également, l’absence d’’engagements ambitieux à l’issue des différents groupes de travail qui se sont tenus ces derniers mois amplifiant cette situation.

Notre profession essentiellement exercée par des femmes fait partie des métiers qui doivent être revalorisés conformément aux engagements des ministères, dont celui de l’Education Nationale et de l’enseignement supérieur, dans les protocoles égalité femmes/hommes.

Nos organisations syndicales ont porté à votre connaissance de légitimes revendications restées en grande partie lettre morte jusqu’à présent. La politique éducative sociale se trouve compromise faute de moyens ambitieux pour la faire vivre.

Parce que les assistants/assistantes et conseillers/conseillères techniques de service social sont pleinement engagées auprès des élèves, des familles, des étudiants et des personnels, elles dénoncent aujourd’hui la situation indigne qu’elles sont contraintes de subir et faire subir aux publics qu’elles accompagnent avec des délais de traitement qui s’allonge et une absence de moyens pour être au plus près des besoins.

Nos organisations tiennent à vous alerter sur l’épuisement généralisé constaté sur tout le territoire et dans l’ensemble des services face à ce manque de moyens récurrents et à la dégradation des conditions de travail.

L’ensemble de ces problématiques impliquent désormais une difficulté en termes d’attractivité : les postes non pourvus sont de plus en plus nombreux et les suppléances ne sont quasiment plus remplacés par manque de candidats et candidates. Candidats et candidates que l’Education nationale et l’enseignement supérieur ne participent plus à former, faute de personnels en capacité d’accueillir les étudiants en stage.

C’est pourquoi nos organisations syndicales déposent un préavis de grève pour le mardi 15 mars 2022 journée mondiale du travail social de 00h00 à 24h00, couvrant l’ensemble des assistants/assistantes et conseillers/conseillères techniques de service social de l’Education Nationale, y compris exerçant dans le supérieur.

Nous demandons à être reçu en audience pour aborder notamment la question de la rémunération et du déroulement de carrière des assistants/assistantes et conseillers/conseillères techniques de service social, le recrutement de postes statutaires à la hauteur des besoins, et l’amélioration des conditions de travail et aboutir à des engagements fermes permettant d’améliorer la situation autant pour les personnels que pour les publics qu’elles accompagnent.

Nous vous prions, Monsieur le Ministre, de recevoir nos salutations respectueuses.