Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Statut des PLP : attention danger !

© 963237-pxhere.com

Le SNALC prend note de la parution du décret 2022-909 du 20 juin 2022 relatif à l’exercice des fonctions des PLP. L’article 2 de ce texte vient modifier le statut initial des PLP, permettant à ces derniers de « pouvoir exercer, avec leur accord, dans les lycées d’enseignement général et technologique ou dans les collèges dans la discipline correspondant à leur qualification ».

 

Cette évolution n’est pas innocente et ouvre la boîte de Pandore à la fin du statut des PLP. Le SNALC avait voté contre ce texte en comité technique ministériel, d’autant que le ministère avait été incapable d’expliquer les motifs conduisant à cette modification.

 

Le SNALC rappelle que les PLP ont déjà été durement touchés ces dernières années par la réforme de la voie professionnelle, le tout apprentissage et la mixité des publics (scolaires et apprentis) qui en découle.

 

Le SNALC rappelle son opposition au corps unique et sa défense du statut initial des PLP.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email