Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Climat scolaire
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
Enseignement privé : nos articles
Privé : contes et légendes
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
« Choc des savoirs »
Dossiers du mois
École inclusive
Laïcité et valeurs de la République
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
AESH : Contrat
AESH : Droits et devoirs
AESH : Infos en bref
AESH : Le SNALC s’adresse au ministre
AESH : Métier et carrière
AESH : PIAL et inclusion
AESH : Positions et revendications
AESH : Protection des personnels
AESH : Rémunération et retraite
Contractuels enseignants, CPE, Psy-EN
Contractuels : Contrats
Contractuels : Droits et devoirs
Contractuels : Infos en bref
Contractuels : le SNALC s'adresse au ministre
Contractuels : Métier et concours
Contractuels : Positions et revendications
Contractuels : Protection des personnels
Contractuels : Rémunération et retraite
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, Bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Nos publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Souffrance au travail : ne pas s’isoler !

© istockphoto_fizkes-1127327154

La souffrance au travail des personnels de l’Éducation nationale, depuis longtemps dénoncée par le SNALC, se fait de plus en plus visible : ce sont en effet les risques « psychosociaux » qui occupent désormais non seulement la première place du nombre de signalements sur les registres santé et sécurité au travail, mais aussi celle du nombre de déclarations de maladies professionnelles[1].

Si l’on ajoute à cela toutes les souffrances qui passent sous les radars, que ce soit par méconnaissance, crainte ou lassitude de ceux qui en sont victimes, mais dont le SNALC reçoit des échos qui font parfois froid dans le dos, le constat est alarmant quant à la santé mentale de l‘ensemble des personnels.  Face à cela, la médecine de prévention, réduite à peau de chagrin, ne peut efficacement remplir ses missions, même à l’égard des personnels qui devraient faire l’objet d’une surveillance renforcée (personnels en situation de handicap, femmes enceintes etc.).

Soulignons que les personnels de l’Éducation nationale se retrouvent également face à des jeunes dont la santé mentale s’est dégradée ces dernières années[2], ce qui peut en partie expliquer une difficulté psychologique grandissante face au mal-être des élèves. Cependant, ce que le SNALC constate en écoutant la parole des collègues qui sont à bout, c’est que c’est bien plus souvent un sentiment de maltraitance de la part de l’institution qu’ils expriment. En effet, entre les conditions matérielles de travail qui se dégradent, les réformes qui s’enchaînent sans répit et souvent sans cohérence, les relations avec la hiérarchie voire les collègues qui s’enveniment sans qu’aucune médiation ne se mette en place, difficile de rester serein !

En l’absence de prévention digne de ce nom par notre employeur -pourtant chargé par la loi de prendre les mesures nécessaires pour assurer notre sécurité et protéger notre santé physique et mentale[3], vous pouvez compter sur le SNALC pour vous écouter, vous soutenir et vous aider à faire face le plus tôt possible à toute situation génératrice de souffrance dans votre travail.


[1] Bilan santé et sécurité au travail 2022 de l’Éducation nationale, présenté en F3SCT du CSA MEN en 2023.
[2] Enquête EnCLASS 2022
[3] Cf. Code du travail, Article L4121-1.


Article paru dans la revue Quinzaine universitaire n°1491 du 12 juillet 2024