Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Situation des AESH : Nouvelle lettre intersyndicale au ministre

© iStock_Pawel_Czaja

Lors de l’audience intersyndicale du 19 juillet dernier, le ministère avait pris l’engagement de réunir très rapidement un groupe de travail sur les conditions de rémunération des AESH.

Début octobre, n’ayant toujours pas reçu d’invitation, nous écrivons à nouveau au ministre pour lui remémorer sa promesse.

            Monsieur Pap Ndiaye
Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse
110, rue de Grenelle
75357 Paris 07 SP


 

Objet : demande daudience sur la rémunération des AESH

 

 

Monsieur le Ministre,

 

Cette rentrée est loin d’avoir été réussie pour les AESH qui exercent dans des conditions quasi insoutenables, engendrant souffrance au travail et parfois même démissions. Pourtant, par leur professionnalisme, les AESH contribuent pleinement à la réussite de la scolarisation des élèves en situation de handicap.

 

Lors de la conférence de presse sur le PLF 2023, vous avez annoncé la création de 4 000 nouveaux emplois d’AESH à la rentrée 2023, tout en faisant abstraction de la nécessaire revalorisation de leur rémunération. Or les académies ne pourront recruter qu’à condition de meilleures perspectives de salaire et d’emploi pour les AESH.

 

C’est pourquoi, conformément aux engagements pris par vos services lors de l’audience intersyndicale du 19 juillet dernier, nos organisations syndicales exigent la tenue immédiate d’un groupe de travail pour avancer sur les conditions de rémunérations des AESH, étant entendu que nous revendiquons à terme, pour ces agents, un emploi sous statut de la Fonction publique de catégorie B.

 

La grille indiciaire des AESH est devenue totalement obsolète en moins d’un an et ce n’est pas faute d’avoir alerté sur ce risque. Actuellement, seulement 3 points d’indice séparent une ou un AESH en CDI dans sa 9ème année d’exercice d’une ou d’un AESH dans sa 1ère année de CDD, alors qu’à l’application de la grille cet écart était de 20 points. Les deux premiers échelons correspondent aujourd’hui au traitement minimum dans la Fonction publique.

 

Nous vous alertons sur la situation de grande pauvreté dans laquelle sont plongés des milliers d’AESH dans le contexte très inflationniste actuel. Ce tassement de la grille supprime  toute réévaluation et la reconnaissance de l’expérience professionnelle pour les AESH. C’est inacceptable !

 

Par ailleurs, nous profiterons de cette audience pour échanger sur d’autres points et évoquer d’autres problématiques concernant les AESH pour lesquelles nous attendons des avancées.

 

Dans l’attente d’une réponse favorable à notre demande d’audience, nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre attachement sincère au service public d’éducation.