Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Revalorisation des catégories A, B et C en 2022

© mohamed Hassan de Pixabay

En ce début d’année, les personnels administratifs font l’objet de toutes les attentions du ministère. Le SNALC ne peut que s’en réjouir tant ces catégories ont été négligées durant plusieurs années. C’est d’ailleurs pour ces raisons que le SNALC a signé en septembre 2021 le relevé de décisions dont l’application est déjà commencée et va se poursuivre chaque année jusqu’en 2026.

Après la revalorisation indemnitaire en 2021 qui a concerné les trois catégories A, B et C, le ministère annonce pour 2022 la mise en route d’une convergence indemnitaire interministérielle au bénéfice des personnels des catégories A et B. Il a prévu pour ce faire 56,5 millions d’euros. On rappelle qu’en 2021, la catégorie C a reçu un gain annuel de 310 euros, la catégorie B 530 euros et la catégorie A 1 360 euros.

LES CATÉGORIE A ET B

Pour 2022, le ministère veut revaloriser encore les catégories A et B, surtout favoriser la convergence indemnitaire car a été reconnu l’écart avec ces personnels des autres ministères et contribuer à l’attractivité de notre ministère, ce qui n’est pas la tâche la plus facile.

En conséquence, il veut augmenter de 3 270 euros bruts par an l’indemnité des A et de 1 710 euros celle des B. Les B vont aussi bénéficier de possibilités de nominations supplémentaires dans le corps des attachés. Il annonce 359 recrutements d’AAE pour les IRA au lieu de 215 postes en 2021, vouloir doubler les postes au concours interne (180 en 2022 contre 90). Ces dispositions entraîneront mathématiquement l’augmentation des possibilités de nomination par liste d’aptitude.

Augmenter les taux de promotion permettra  à terme de faire passer le grade B2 à 18 % et le grade B3 à 14 %. Ainsi il s’agit en même temps de réduire les écarts entre les moyennes des académies et celle d’Ile de France ; la Centrale sera traitée de la même manière que l’Ile de France.

Comment y arriver ?

Par la revalorisation forfaitaire, la mise en œuvre de la convergence indemnitaire entre les académies et la mise à disposition des académies d’une enveloppe d’ajustement. Le SNALC a émis de vives réserves sur cette dernière disposition propice au favoritisme.

La revalorisation forfaitaire

Celle-ci serait minorée de 15 % pour les personnels logés (ce taux de 15 % est déjà appliqué dans certaines académies)

Montant de ce forfait :

Corps

Groupe

Non logés

Logés

AAE

I

+ 2 100 €

+ 1 785 €

 

II

+ 1 900 €

+ 1 615 €

 

III

+ 1 700 €

+ 1 445 €

 

IV

+ 1 400 €

+ 1 190 €

SAENES

I

+ 1 200 €

+ 1 020 €

 

II

+ 1 100 €

+ 935 €

 

III

+ 1 000 €

+ 850 €

La mise en œuvre d’une convergence indemnitaire entre les académies

Cette mesure serait facilitée par la fixation de cibles nationales par corps et selon la localisation. Elle aboutirait à un gain moyen brut de 800 € pour les AAE et 360 € pour les SAENES.

 

La mise à disposition d’une enveloppe d’ajustement

Le ministère propose que cette mesure « tienne lieu de réexamen triennal du RFSEEP pour les deux corps concernés » Malgré les réserves du SNALC, le ministère annonce que les crédits correspondants seront notifiés aux académies dès maintenant pour pouvoir être versés avec la paye de mars.

LA CATEGORIE C

Les personnels de cette catégorie ont déjà bénéficié de points d’indice en avril 2021. Puis en raison de l’augmentation du SMIC d’une augmentation des bas salaires à l’indice 340 INM en octobre 2021 pour une mise en place le 1er janvier 2022, mais d’une nouvelle augmentation à l’indice 343 en application du décret du 24 décembre 2021. Il en résulte une nouvelle grille modifiant le nombre d’échelons et la durée de passage dans certains échelons. Le SNALC a déjà signalé également l’attribution d’une bonification d’ancienneté d’un an pour tous les agents de la catégorie C.

Le gain moyen sera de 614 € brut par agent titulaire.

Mais la catégorie C va bénéficier de nouveaux taux de promotion (comme pour la catégorie B) pour les années 2022, 2023 et 2024.

 

  • Grade C2 : 28 % ;
  • Grade C 3 : 16,5 %
  • Grade B2 : 18 % ;
  • Grade B3 : 14 %.

Le ministère annonce ainsi 5 points de plus pour le taux d’avancement au grade d’ADJAENES principal 2e classe qui passera de 23 à 28 %

Et le doublement des taux d’avancement d’ADJAENES principal 1re classe qui passera de 8,5 % à 16,5 %.

C’est à la suite de la concertation avec les syndicats (dont le SNALC) que la filière administrative aura un plan de requalification sur une durée de 6 ans. On notera en particulier le repyramidage qui devra reconnaître les compétences professionnelles des personnels en poste.

Ainsi on passera de 18 % pour le cadre A à 24 % ; de 33 % pour le cadre B à 37 % et de 49 % à 39 % pour le cadre C.

En conséquence, 750 emplois supplémentaires de SAENES de classe normale sont ouverts au recrutement ce qui devrait permettre à un plus grand nombre d’ADJAENES de devenir SAENES. Et mécaniquement, on aura plus de promotions par liste d’aptitude pour les ADJAENES.