Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Retraite et rémunérations : où en sommes-nous aujourd’hui ?

 
En dépit des inquiétudes légitimes, des simulations alarmantes et des contestations, la volonté présidentielle de passer à un système de retraite par points n’a pas faibli. Une nuance est néanmoins apparue : la possibilité de « donner du temps à la transition » en n’appliquant le système à points qu’aux nouveaux salariés de certains régimes spéciaux. Les actuelles catégories actives seraient ainsi épargnées : policiers, gendarmes, militaires, infirmiers, cheminots etc.
Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire chargé des Retraites, travaille d’ailleurs à la préparation d’une période transitoire pour les professions bénéficiant d’un régime spécial. Mais à aucun moment il n’est fait mention des instituteurs et des professeurs…

Le 23 octobre 2019 s’est tenue la Commission de l’Education de l’Assemblée nationale, lors de laquelle Jean-Michel Blanquer a présenté le budget éducation pour 2020. Un milliard de hausse fut annoncé, dont 80% seraient dévolus aux personnels et à leur pouvoir d’achat. Concrètement pour le ministère, ces 80% se déclineront ainsi : augmentation du volume des heures supplémentaires, revalorisation due au PPCR, revalorisation progressive des débuts de carrière, troisième revalorisation des personnels en Rep+ et les 30 millions d’euros restants consacrés à l’amélioration du taux de passage à la hors classe pour les professeurs des écoles.
Concrètement pour les professeurs, aucune revalorisation salariale n’est budgétée pour 2020.

Le SNALC vous rappelle que sa principale revendication reste justement la revalorisation salariale de tous les métiers de l’Education nationale et qu’il est partie prenante des discussions ministérielles sur la future réforme des retraites.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email