Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Prime informatique : des trous dans la raquette

© pixabay-Q K-1357001

Par Philippe Frey, vice-président national, contractuels@snalc.fr

Vous avez été des centaines à répondre à notre enquête ” Prime équipement informatique “, nous vous en remercions sincèrement et vous en livrons aujourd’hui les résultats.

Si ces données statistiques sont certes liées à notre échantillon, on peut raisonnablement estimer qu’elles sont représentatives de la population ciblée.

Les agents ayant répondu au questionnaire sont pour 79,9 % d’entre eux en CDD, 18,5 % en CDI, les autres étant des Maîtres auxiliaires (1,7 %).

Pour les agents en CDI

L’immense majorité (96,3 %) des agents en CDI était en fonction le 1er janvier 2021, condition nécessaire pour prétendre percevoir la prime d’équipement informatique. Parmi ceux-ci, 85,5 % exerçaient à temps complet, et 13,6% à temps incomplet ou partiel, les autres étant en congés maladie.

Mais seuls 45,8 % des agents en CDI ont perçu la prime informatique (8 % d’entre eux en février, 82 % en mars et 8 % en avril). Autrement dit, 48,6% des agents en CDI n’ont pas perçu la prime, tout au moins à la date de parution du questionnaire, courant mai. Ce qui est pour le moins surprenant. À cette heure nous n’avons pas encore les éléments nous permettant d’expliquer ce non versement aux agents en CDI. Cela pouvant s’expliquer de différentes manières : retard des académies, interprétation différente du décret ou/et négligences des recommandations ministérielles par les académies …. Quoiqu’il en soit, pour les agents en CDI et en fonction le 1er janvier 2021 et n’ayant pas encore perçu la prime à la rentrée 2021, il faudrait interroger leur gestionnaire sur les raisons de la non attribution de la prime. Et, en cas de besoin ou de difficultés, n’hésitez pas à contacter la section académique du SNALC ou à nous écrire à contractuels@snalc.fr

Pour les agents en CDD

S’agissant des agents en CDD, 41,1 % d’entre eux sont en poste uniquement depuis la rentrée 2020.

Pour l’année scolaire 2020-2021, 63,3 % des agents avait une affectation à l’année (ou tout au moins dont le terme du contrat était le 31 août). Et 88,6 % des agents étaient en fonction le 1er janvier 2021, dont 71,8% à temps complet. Mais seuls 21,5 % des agents en CDD ont perçu la prime informatique à la date du questionnaire. Là également, nombreux sont les agents en CDD n’ayant pas perçu la prime. Aux raisons déjà précédemment évoquées expliquant le non versement s’ajoute le choix, arbitraire à nos yeux, fait par de nombreuses académies d’exiger, en plus des autres conditions, une durée effective de service de 1 an, sans interruption supérieure à 4 mois, à la date du 1er janvier 2021 (ou du 31 décembre 2020).

Les résultats de ce sondage semblent indiquer une mise en œuvre approximative, pour ne pas dire chaotique, de la prime informatique aux agents contractuels. De plus l’éligibilité à la prime informatique varie énormément d’une académie à l’autre, du fait d’interprétations divergentes, pour ne pas dire fantaisistes, par les rectorats du décret 2020-1524 du 5 décembre 2020 portant création de cette prime.

Le SNALC demande que le ministère rappelle à toutes les académies les modalités d’attribution de la prime d’équipement informatique, en vue d’une uniformisation nationale, et convoque chaque année jusqu’en 2023 les organisations syndicales à un groupe de travail pour un bilan approfondi et exhaustif du versement effectif de cette prime aux contractuels.