LYCÉE : l’Assemblée donne raison au SNALC

© Assemblee_FrancoisVanleene_CC0

Le SNALC avait été auditionné par la mission flash de l’Assemblée Nationale sur les spécialités dans la réforme du lycée et avait pu exposer les problèmes et les interrogations des professeurs.

Cette mission a révélé ses conclusions aujourd’hui.

Force est de constater que les députés, membres de cette mission, ont relevé les mêmes dérives que le SNALC et font des propositions qui vont dans le bon sens et dans notre sens.

La carte des spécialités doit être améliorée pour que le choix des élèves devienne plus qu’un vœu pieux dans certains bassins.

Des spécialités sont clairement en danger, notamment du fait de l’abandon de l’une d’elles en fin de première.

Les épreuves de spécialité arrivent trop tôt dans l’année de terminale. Il faut, pour le bien des élèves et la qualité de l’enseignement, revoir le calendrier.

Enfin, la mission demande une vraie évolution de l’accompagnement à l’orientation permettant d’utiliser réellement les 54 heures prétendument dédiées et intégrant mieux les personnels réellement qualifiés que sont les Psy-EN, dont le nombre est insuffisant.

Le SNALC ne peut que remercier les députés de la qualité de leur travail et inviter le ministre à écouter la représentation nationale, puisque les alertes des syndicats ne suffisent pas.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email