Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

LYCÉE : l’Assemblée donne raison au SNALC

© Assemblee_FrancoisVanleene_CC0

Le SNALC avait été auditionné par la mission flash de l’Assemblée Nationale sur les spécialités dans la réforme du lycée et avait pu exposer les problèmes et les interrogations des professeurs.

Cette mission a révélé ses conclusions aujourd’hui.

Force est de constater que les députés, membres de cette mission, ont relevé les mêmes dérives que le SNALC et font des propositions qui vont dans le bon sens et dans notre sens.

La carte des spécialités doit être améliorée pour que le choix des élèves devienne plus qu’un vœu pieux dans certains bassins.

Des spécialités sont clairement en danger, notamment du fait de l’abandon de l’une d’elles en fin de première.

Les épreuves de spécialité arrivent trop tôt dans l’année de terminale. Il faut, pour le bien des élèves et la qualité de l’enseignement, revoir le calendrier.

Enfin, la mission demande une vraie évolution de l’accompagnement à l’orientation permettant d’utiliser réellement les 54 heures prétendument dédiées et intégrant mieux les personnels réellement qualifiés que sont les Psy-EN, dont le nombre est insuffisant.

Le SNALC ne peut que remercier les députés de la qualité de leur travail et inviter le ministre à écouter la représentation nationale, puisque les alertes des syndicats ne suffisent pas.