Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

LIBÉRATION – Dans les salles de classe, le Covid libre comme l’air ?

« difficile d'imaginer les collectivités, notamment les plus petites ou les plus pauvres, se financer seules alors que la santé des élèves est en jeu »
Jean-Rémi Girard
Président du SNALC

La mise en place de capteurs de CO2 et purificateurs d’air, plébiscités par les enseignants et les chercheurs pour réduire la propagation du virus, se heurte à un manque criant d’investissement.

Jean-Rémi Girard, président du SNALC, syndicat de l’école au supérieur,  répond aux questions de Libération le 1er septembre 2021 (article abonné)

Après dix-huit mois de revendications des syndicats enseignants, la question des dispositifs d’aération dans les établissements scolaires, pour lutter contre la propagation du Covid-19, s’impose timidement dans le discours du ministre de l’Education nationale. Lors de sa conférence de presse de rentrée, le 26 août, Jean-Michel Blanquer, encore sceptique sur les purificateurs d’air, annonçait vouloir «généraliser les capteurs de CO2» dans les classes, sans toutefois préciser le montant d’une éventuelle enveloppe budgétaire allouée aux collectivités. Faute de dotations, rares sont les communes, départements et régions à avoir misé en amont sur ces outils. Pour éviter de «creuser un gap entre les territoires», le Syndicat des personnels de l’Education nationale (SNALC) appelle à une «action publique nationale» pour promouvoir ces dispositifs.

 

Quels dispositifs permettent de limiter la contamination par aérosols ?

«Des purificateurs d’air pour filtrer et des capteurs de CO2 pour alerter», c’est le combo préconisé par Pascal Morenton, enseignant à CentraleSupélec et membre du collectif Projet CO2, pour lutter contre la propagation du Covid-19 par aérosol. Dotés de filtres à haute capacité de rétention et de ventilateurs, les purificateurs d’air retiennent les particules les plus fines, y compris les gouttelettes de virus. En mars, [Lire la suite sur le site média]

 
«Un énième décalage entre le protocole sanitaire et le terrain »
Jean-Rémi Girard
Président du SNALC
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email