Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Avantages-SNALC : les offres V1
Carrière des PE
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Formations, concours, stagiaires
L'enseignement privé
L’édito du président
Le premier degré
Brèves
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Mobilité
Pédagogie
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Elections professionnelles
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants du supérieur
Personnels BIATSS
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques
Mutations, détachement
Personnels administratifs
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Positions et revendications
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Programmes & disciplines
Santé et risques psycho-sociaux

LES SITUATIONS CONFLICTUELLES DANS LE PREMIER DEGRÉ

© 1259046-pxhere.com

Dans le premier degré, conflits et remise en question de l’autorité du professeur sont monnaie courante.

Contrairement au second degré, la gestion de classe rencontre rarement des débordements de violence de la part des élèves envers les professeurs.

Les conflits trouvent principalement leur origine dans le relationnel de plus en plus tendu avec les parents d’élèves, la hiérarchie et entre pairs.

 

Les parents d’élèves

Certains parents peinent à imposer une autorité à la maison et à accepter celle de l’enseignant. La moindre punition peut être remise en question ou contestée, et ce dès l’entrée en maternelle. Au lieu de soutenir la décision du maître, beaucoup de parents s’opposent, altérant ainsi l’autorité du professeur. De plus, l’école est aujourd’hui considéré comme un « service » public au sens propre – un dû – pour lequel on exige une réponse à toutes les attentes, à tous les maux, même extérieurs.

L’Inspecteur

Les motifs de relations de plus en tendues entre IEN et PE sont nombreux : remise en question de la liberté pédagogique, infantilisation dans les échanges, comptes-rendus de rendez-vous de carrière blessants, absence de soutien en cas de remise en question ou d’agressions, manque d’empathie dans les demandes d’autorisation d’absence, etc.

Conflits internes

Comme les écoles primaires regroupent le plus souvent 4 ou 5 PE qui, 6 à 8 heures par jour, se partagent élèves, locaux et matériel, les situations conflictuelles entre collègues sont de plus en plus récurrentes. Le directeur d’école peut déclencher une réunion pour tenter de dialoguer et apaiser les tensions. Mais parfois le conflit peut se situer entre un directeur (trop autoritaire ou à contrario trop laxiste) et les adjoints. L’IEN sera alors sollicité, si tant est qu’il veuille bien s’y intéresser.

Que les conflits soient internes ou externes, l’article 11 de la loi du 13 juillet 1983 spécifie que l’institution a ainsi le devoir de protection des professeurs dont elle a la charge. Pour autant, de nombreuses situations montrent que des maillons, hiérarchiques ou pas, faillent à leur devoir. Contactez le SNALC si l’institution n’accorde pas le regard et le traitement que votre situation mérite.

 

Par Christophe Gruson, secrétaire national chargé du premier degré et Véronique MOUHOT, SNALC premier degré

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email