Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Les nouveaux traitements des adjoints d’administration

© 1214648-pxhere.com

Comme chacun sait, l’inflation (2,2 %) constatée en septembre 2021 a mécaniquement fait augmenter le S.M.I.C., qui s’est trouvé supérieur au traitement de base des fonctionnaires de catégorie C, ce qui est illégal. Le ministère s’est trouvé contraint de remanier la totalité des grilles des adjoints d’administration et des adjoints techniques, et ceci pour les trois grades C1, C2 et C3.

Le SNALC donne  ici les nouveaux traitements que percevront les ADJAENES à compter du 1er janvier 2022.

Mais le Journal officiel a publié entre temps un décret fixant le minimum de traitement des fonctionnaires à l’indice nouveau majoré à 343 au lieu de 340. Or, le tableau officiel que publie le ministère quelques jours plus tard n’en tient aucun compte, puisqu’il fixe le minimum à 340 !

De ce fait, il devra non seulement remanier le tableau de la catégorie C mais également celui de la catégorie B, puisque l’indice de départ de cette catégorie est …343, celui-là même qui devra être attribué aux C1, après application du dernier décret !

Au titre de l’année 2022, une bonification d’ancienneté d’un an est attribuée aux fonctionnaires. Cette bonification est appliquée après le reclassement qui sera la conséquence des nouveaux tableaux de traitement.

Nouveaux indices pour le grade C3 à compter du 1er janvier 2022. (en rouge les indices modifiés)

Échelons

Indices brutsINM

Traitements

10e échelon5584732 216,49 €
9e échelon5254502 108,71 €
8e échelon4994302 014,99 €
7e échelon4784151 944,7 €
6e échelon4604031 888,86 €
5e échelon4483931 841,6 €
4e échelon4303801 780,68 €
3e échelon4123681 724,68 €
2e échelon3973611 691,65 €
1er échelon3883551 663,55 €

REMARQUE : les indices applicables jusqu’au 1er janvier s’étageaient entre 350 et 473 INM.

Nouveaux indices pour le grade C2 à compter du 1er janvier 2022.

Échelons

Indices brutsINM

Traitements

12e échelon4864201 918,13 €
11e échelon4734121 930,64 €
 10e échelon4614041 893,15 €
  9e échelon4463921 936,92 €
8e échelon4303801 780,68 €
7e échelon4163701 733,82 €
6e échelon4043651 710,39 €
5e échelon3963601 686,96 €
4e échelon3873541 658,85 €
3e échelon3763461 621,36 €
2e échelon3713431 607,30 €
1er échelon3683411 597,93 €

REMARQUE : les indices applicables jusqu’au 1er janvier  2022 s’étageaient entre 330 et 382.

Nouveaux indices pour le grade C1 à compter du 1er janvier 2022.

Échelons

Indices bruts

INM

Traitements

11e échelon

432

382

1 790,06 €

10e échelon

419

372

1 743,20 €

9e échelon

401

363

1 701,02 €

8e échelon

387

354

1 658,85 €

7e échelon

381

351

1 644,79 €

6e échelon

378

34

1 630,73 €

5e échelon

374

345

1 616,67 €

4e échelon

371

343

1 607,30 €

3e échelon

370

342

1 602,62 €

2e échelon

368

341

1 597,93 €

1er échelon

367

340

1 593,24 €

REMARQUE : Les traitements applicables jusqu’au 1er janvier 2022 s’étageaient entre 332 et 412

___________________________________________________________________________

COMMENTAIRES SUR LES INDICES :

 

Pour les plus faibles échelons de C1 :

Selon les anciennes durées d’échelons, le bonus d’1 an après reclassement fait mécaniquement passer les adjaenes de l’échelon 1 à l’échelon 2.

Or il faudrait atteindre l’échelon 4 pour rattraper le smic (IM 343 x point d’indice 4.68602€ = 1607,30€ pour un smic au 01/01/2022 à 1603.12€.

L’absence de revalorisation des grilles pour les C1 réduirait donc le nombre d’échelons à 8 : inadmissible au regard des listes très courtes de tableaux d’avancement servis chaque année, et l’ancienne grille des C1 comportait 12 échelons et non pas 11 comme ici alors que les grilles C2 et C3 ont gardé leur nombre d’échelons !

Pour les C2 :

13 ans d’ancienneté non reconnues : Pas d’évolution au-delà de l’échelon 7

Pour les C3 :

2 ans d’ancienneté non reconnues : pas d’évolution au-delà de l’échelon 2

SUR LA DURÉE DES ÉCHELONS : (en rouge les nouvelles durées annoncées)

 

C3 : pas d’évolution

C2 : avantageux

échelon123456789101112
durée

1 an

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

2

2 ans

2

3 ans

3

3 ans

3

4 ans

4

C1 : désavantageux car l’évolution du smic supprime les échelons 1 à 3, les durées suivantes augmentent et l’échelon final est supprimé

échelon123456789101112
durée

1 an

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

1

2 ans

3

2 ans

3

3 ans

3

3 ans

4

4 ans

Supprimé

Conclusion :

La modification de ces grilles a dû être calculée « à moyens constants » ce qui n’est pas admissible. Les grands perdants de cette revalorisation sont les C1 alors même qu’ils devaient en être les premiers bénéficiaires. L’augmentation de leur pouvoir d’achat cette année sera inexorablement réduite à peau de chagrin dès les années suivantes, au regard désormais des durées d’évolution de leur traitement, de l’inflation, et du peu de points offerts à chaque changement d’échelons.

Virginie Cossiaux, ADJAENES