Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

LES AESH DANS LE PRIVE, LES OUBLIÉS DU MINISTÈRE

LES AESH DANS LE PRIVE, LES OUBLIÉS DU MINISTÈRE

Les personnels AESH font partie intégrante des équipes pédagogiques… telle est en tout cas la vision du SNALC qui défend les AESH depuis toujours. Le statut de ces personnels reste néanmoins obscur au sein de l’enseignement privé sous contrat, notamment vis-à-vis de leur rôle dans les instances représentatives du personnel.

Mai 2018, le SNALC a saisi le ministère sur ces questions concrètes pour que des clarifications soient faites auprès des différentes instances afin que leurs droits syndicaux soient respectés. Engagés au sein des établissements, souvent pendant plusieurs années, ces personnels doivent être explicitement déclarés électeurs et éligibles au CSE, le Comité Social et Economique, l’une des trop rares instances où tous les personnels de nos établissements sont représentés. Reconnaître ces droits fondamentaux, c’est rendre possible, au sein de leur(s) établissement(s), l’expression syndicale à ces personnels… qui semblent en être les seuls exclus, puisque les nommés du public comme les maîtres auxiliaires bénéficient de ces droits.

Notre organisation syndicale attend un véritable geste du ministère en faveur des AESH (représentativité dans les instances, reconnaissance de la profession, fin de la précarité) et continuera de défendre ces personnels malheureusement trop souvent oubliés ; bien qu’indispensables pour la prise en charge des élèves en situation de handicap.

AYNE Loïc, responsable national de l’enseignement privé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email