Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Le rectorat de Créteil doit respecter les titulaires

© istock_SolStock

Lors d’un déplacement du ministre ce mardi 23 août dans son académie, le recteur de Créteil a tenu, face caméra, les propos suivants :

« Notre politique, ç’a été plutôt, en fait, de fidéliser les contractuels et de les faire passer avant les titulaires. Ce qui en termes de gestion est un peu… peut sembler un peu contradictoire par rapport aux dispositions de la fonction publique. »

Le SNALC condamne ces propos et les pratiques qu’ils décrivent. Nous ne sommes malheureusement pas surpris : reçus en audience au printemps dernier, nos représentants académiques  avaient été informés par le recteur de ses intentions de donner une forme de priorité à l’affectation des contractuels plutôt qu’à celle des titulaires, dans certains cas particuliers ou certaines zones géographiques. Nos représentants avaient déjà manifesté leur vif désaccord. Le SNALC, qui syndique et défend les personnels titulaires comme les contractuels, ne peut accepter les pratiques managériales qui, en montant les collègues les uns contre les autres, en viennent à défavoriser des professionnels parce qu’ils ont obtenu le concours.

L’académie de Créteil a actuellement besoin d’un grand nombre de contractuels pour fonctionner. Pour le SNALC, c’est une preuve de plus de la crise des recrutements et du manque d’attractivité désormais structurel de nos métiers. C’est pourquoi nous exigeons un rattrapage salarial important pour tous les collègues, sans contreparties, et une amélioration des conditions d’exercice du métier.

Enfin, le SNALC demande au ministre de mettre immédiatement fin à cette pratique au rectorat de Créteil ainsi que dans toutes les académies où elle aurait cours.