Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

EUROPE 1 – Le problème n’est pas spécialement lié à la sécurité devant l’établissement

« …un collègue qui est dans cette situation-là, on aurait dû lui donner une protection spécifique » (Jean-Rémi Girard)

Après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, Emmanuel Macron a annoncé le renforcement de la sécurité autour des établissements scolaires pour la prochaine rentrée. Pour Jean-Rémi Girard, président du Snalc, deuxième syndicat enseignant du secondaire, il faut aller plus loin car le problème vient plutôt des réseaux sociaux.
Cliquez sur l’image pour accéder à l’enregistrement :

À retrouver sur le site d’Europe 1. Interview diffusée le 19 octobre 2020 dans Les interviews d’actualité, chronique de l’émission EUROPE MATIN – 5H-7H

Citation:
Je veux bien qu’on protège les établissements scolaires, le SNALC n’a pas de soucis avec ça mais le problème qui a eu lieu n’est pas spécialement lié à la sécurité juste devant l’établissement scolaire.

Il y a quand même beaucoup de choses à faire au niveau de la lutte contre le terrorisme islamiste, notamment sur les réseaux sociaux , c’est quand même là-dessus où toute la mayonnaise a pris. Tout le monde était au courant de ces vidéos depuis qu’elles existaient. L’institution était au courant et incitait notre collègue à porter plainte. Il n’est pas possible de protéger tout le monde, tout le temps. Un collègue qui est dans une telle situation, on aurait dû lui donner une protection spécifique. Il va y avoir une enquête interne à l’éducation nationale pour établir s’il y a des responsabilités. On ne pourra pas changer ce qui s’est passé, mais le but du jeu est qu’un tel enchaînement de faits ne puisse plus se reproduire ; c’est là-dessus qu’on peut agir !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email