Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Le baccalauréat sous pression ?

© Shutterstock_STUDIO-M

Le Bulletin officiel de l’Éducation nationale du jeudi 21 avril 2022 vient de publier les instructions relatives au livret scolaire des candidats à l’examen du baccalauréat. À la fin dudit livret, un paragraphe est consacré à l’avis des professeurs au sein de l’équipe pédagogique de la classe. Cet avis peut être « très favorable », « favorable » ou « doit faire ses preuves ». 

Nous rappelons que c’est le SNALC qui, il y a fort longtemps, a obtenu que cet avis fût donné par les seuls professeurs de l’élève, étant donné leurs compétences et leur rôle. Le ministère avait en effet tenté de faire attribuer cet avis par le conseil de classe. 

Mais la démagogie aidant, le ministère s’efforce de contourner cette obligation. Au début du livret figure en effet la consigne suivante : 

AVIS EN VUE DE L’EXAMEN DU BACCALAURÉAT. L’avis de l’équipe pédagogique attribué à chaque élève peut être « très favorable », « favorable » ou « doit faire ses preuves ». Il appartient au chef d’établissement d’apposer son visa et d’émettre, le cas échéant, des observations, au vu des appréciations des enseignants consignées dans le livret scolaire et après échanges avec l’équipe pédagogique, au sein du conseil de classe notamment. 

Où l’on découvre subrepticement que l’avis de l’équipe pédagogique doit être donné après échanges avec le chef d’établissement, « au sein du conseil de classe notamment»… 

A qui fera-t-on croire que l’équipe pédagogique pourra conserver « au sein du conseil de classe » où sont présents les délégués des parents et des élèves, l’indépendance et la neutralité requises afin de formuler un avis aussi important, aussi décisif parfois ? 

Règlementairement et déontologiquement parlant, cet avis ne peut être donné qu’en la seule présence des professeurs de la classe, du proviseur et du C.P.E. Pour le SNALC, il conviendrait donc qu’à cet instant, sortent les délégués de parents et d’élèves pour qu’aucune pression ne puisse s’appliquer, pas plus que pour n’importe quel examen ou concours de la fonction publique. 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1465 du 13 mai 2022

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email