L’action sociale en faveur des personnels : les PE y ont droit !

Lettre premier degré


L’action sociale en faveur des personnels :

les PE y ont droit !



Image par https://pxhere.com/fr/photo/644755

LE PREMIER DEGRÉ 39 – mars 2021
Par Sylvie Morante Cazaux, SNALC Premier degré
premierdegre@snalc.fr

L’action sociale en faveur des personnels : les PE y ont droit !

Trop souvent méconnue, l’action sociale existe dans toutes les académies.

Elle vise à améliorer les conditions de vie des professeurs des écoles et de leur famille, notamment dans les domaines du logement, de l’enfance et des loisirs, ainsi qu’à les aider à faire face à des situations difficiles.

Les prestations d’action sociale sont distinctes de la rémunération et sont attribuées indépendamment du grade, de l’emploi ou de la manière de servir. Ces aides d’adressent aussi bien aux titulaires qu’aux stagiaires et aux contractuels. Même si elles sont soumises à conditions de revenus, il ne faut pas hésiter à contacter le service social de la DSDEN.

Si nous sommes en « état d’urgence sanitaire », nos droits n’en sont pas pour autant suspendus, et comme le disait un vieux slogan publicitaire « Ils ne s’usent que si l’on ne s’en sert pas ». Le SNALC vous présente donc les dispositifs qui s’offrent à vous et vous invite à en bénéficier si vous êtes concerné.
______________________________________________________________________________________
Sachez qu’il existe plusieurs types d’aides. Le SNALC vous présente les principaux dispositifs.

Aides à la famille :

  • Accès aux chèques emploi-service CESU (0-6 ans) pour une prise en charge partielle des frais de garde (de 200 à 840€)
  • Réservations de places en crèche
  • Intervention de techniciens d’intervention sociale et familiale (TISF) ou d’aides ménagères (prestation gérée en partenariat avec la MGEN, mutualistes MGEN ou non)

Études des enfants :

  • Prise en charge d’une partie des frais de séjour effectués sur le temps scolaire (5 à 21 jours)
  • Aide aux séjours linguistiques effectués au cours des vacances

Loisirs et vacances

? Pour la famille :

  • Accès aux Chèques-vacances sous forme d’épargne préalable abondée par l’employeur

? Pour les enfants :

  • Prise en charge partielle des frais de séjour en centres de vacances avec hébergement (maxi 45 jours/an),
  • Prise en charge partielle des frais de séjour en centres de vacances sans hébergement,
  • Prise en charge partielle des frais de séjour en centre de vacances “Gîte de France”,
  • Réduction financière pour les séjours des enfants de PE dans les centres de vacances “Les Fauvettes“.

Restauration

  • Participation au prix des repas servis dans les restaurants administratifs

Handicap

  • Allocation aux parents d’enfant handicapé de moins de 20 ans (APEH)
  • Allocation aux parents d’étudiants handicapés de 20 à 27 ans
  • Allocation pour les séjours en centres de vacances spécialisés (45jours/an maxi)

Transports

  • L’aide au titre de transport (50% du titre d’abonnement)
  • Le forfait mobilités durables pour les PE qui utilisent le vélo ou le co-voiturage pour se rendre au travail (200€/an). Se renseigner auprès de la DSDEN.

Logement

  • Accès au logement social interministériel réservé aux PE dont les ressources n’excèdent pas le seuil fixé par la réglementation du logement social
  • Aide à l’installation des personnels (AIP et AIP ville) pour aider à l’accès au logement locatif les PE « primo-arrivants »
  • Aide du comité interministériel des villes (CIV) pour aider à l’installation des PE nouvellement affectés dans certains établissements difficiles situés en zone urbaine (non cumulable avec l’AIP)
  • Réservation de logements auprès de bailleurs sociaux (académies d’Amiens, de Créteil, de Lille et de Versailles)

Aides financières

Elles sont attribuées lors d’une Commission Paritaire d’Action Sociale (CPAS) à laquelle siègent les représentants du personnel. Il faut contacter en amont une assistante sociale de la DSDEN pour soumettre son dossier.

  • Le prêt à court terme et sans intérêt est destiné aux PE qui connaissent des difficultés financières passagères.
  • Le « secours » vient en aide aux PE qui font face à des difficultés financières passagères à la suite d’évènements imprévus et dont la situation ne permet pas d’envisager l’attribution d’un prêt remboursable.

Les SRIAS (section régionale interministérielle d’action sociale) et les ASIA (aides sociales d’initiative académique)

Les SRIAS et les ASIA proposent des aides dans différents domaines (logement, vacances, loisirs, frais d’études supérieures, garderie périscolaire, aide aux activités des enfants, restauration scolaire, départ à la retraite…). Elles sont variables selon les académies et dans la limite d’enveloppes budgétaires. Il faut s’adresser au service d’action sociale de la DSDEN, au service social du rectorat ou au SRIAS de son académie. Des dates butoirs sont souvent de mise pour déposer son dossier et les prestations sont soumises à conditions de ressources. Mieux vaut se renseigner avant de faire sa demande.

Au-delà de ces dispositifs, notre employeur n’a pas mis en place de comité d’entreprise pour les PE.
Le SNALC a donc négocié pour ses adhérents des offres avantageuses à retrouver sur Avantages SNALC :
Pouvoir d’achat (Digital, Aubert, générale d’optique, via presse…), vacances (Wonderbox, Cool sailing, Disneyland Paris, B&B, Pierre et vacances, Club Med, Skiset, Corsica ferries, Cap junior, Locaboat, Costa croisières…), bien-être (Caldea, Marionnaud, Go Sport…), loisirs (France billet, Arlette Gruss, live escape box…), gourmandise (J. de Bruges, Y. Thuriès…), logement (Locatme), garde d’enfants (Kinougarde, Babychou), mutuelle (MAGE), assurance (GMF : garantie mutuelle des fonctionnaires incluse dans votre cotisation)…
Vos délégués du SNALC restent à votre disposition pour vous orienter parmi les dispositifs qui existent et répondre à vos questions.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email