Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Indemnités des infirmières scolaires : la réponse du ministre au SNALC

© iStock-fizkes

Le SNALC a demandé au ministre de l’éducation nationale d’attribuer aux infirmières scolaires la même indemnité que celle qu’il a donnée aux infirmières hospitalières soit 229,61 euros brut ou 183 euros net.

Le ministre a répondu le 6 janvier 2022 au président du SNALC

 

Monsieur le Président

Vous m’interrogez sur la transposition aux infirmiers de l’éducation nationale et de I’enseignement supérieur des mesures prises pour la fonction publique hospitalière comme suite au Ségur de la santé.

Vous évoquez la mesure d’attractivité qui vise les personnels titulaires (par complément de traitement indiciaire de 49 points d’indice majoré) et non titulaires de la fonction publique hospitalière (par création d’une indemnité d’un montant équivalent) : 229,61 € bruts, 183 € nets.

Cette mesure est définie par l’article 48 de la loi du 15 décembre 2020 de financement de la sécurité sociale pour 2021 et par le décret n” 2020-1152 du 19 septembre 2020 modifié. Un nouveau protocole d’accord a été signé le 28 mai 2021 par la Fédération hospitalière de France (FHF) et les organisations syndicales représentatives des personnels non médicaux (CFDT, FO, UNSA) pour étendre le bénéfice du complément de traitement indiciaire, à compter du 1er octobre2021, à certains personnels titulaires et contractuels des trois fonctions publiques.

Toutefois, ce complément est destiné à répondre aux difficultés particulières d’exercice et de recrutement des établissements de santé, des groupements de coopération sanitaire, des hôpitaux des armées, ainsi que des établissements sociaux et médico-sociaux publics.

Sans méconnaître les difficultés rencontrées par les personnels infirmiers scolaires, le Gouvernement a jugé qu’elles ne sont pas de même nature et ne justifient pas l’extension du complément de traitement indiciaire.

Je vous confirme que la grille indiciaire sera bien revalorisée à compter du 1er janvier 2022, par homologie avec la grille des infirmiers en soins généraux et spécialisés de la fonction publique hospitalière.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email