Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : carrière
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Indemnité REP+ : une dernière hausse au goût amer

© iStock_fizkes

Pour stimuler l’engagement collectif auprès des élèves rencontrant le plus de difficultés ainsi que l’attractivité et la réussite des écoles et établissements concernés, le montant de l’indemnité REP+ a successivement connu une première revalorisation de 1000 € net en 2018, puis une seconde de 1000 € net en 2019, et enfin une troisième d’une part fixe de 400 € net et d’une part modulable maximale de 600 € net, à la rentrée 2021 (décret 2015-1087 du 28 août 2015, modifié par le décret 2021-825 du 28 juin 2021). 

 

La part modulable s’établira sur la base d’une évaluation réalisée par école ou établissement pour tous les personnels éligibles à la prime REP+ afin d’assurer l’attribution d’un même montant pour l’ensemble des agents d’un même établissement ou d’une même école. Le montant de cette part modulable est fixé par le recteur d’académie. 

 

Dans un souci d’homogénéisation territoriale entre les 3 niveaux d’indemnité et de respect des enveloppes budgétaires, la détermination du niveau de la part modulable devra respecter la répartition suivante : 

  • 25 % au plus des agents concernés de l’académie recevront 600 € net (702 € brut) ; 
  • 50 % recevront 360 € net (421 € brut) ; u au moins 25 % recevront 200 € net (234 € brut).

 

 La revalorisation de la part fixe est effective par versement mensuel, dès la paye de septembre 2021. 

 

Quant à la part modulable, pour 2021 et à titre transitoire, elle sera versée aux bénéficiaires dès février 2022, et l’évaluation de l’engagement professionnel portera sur la période de juillet à décembre 2021. 

 

À partir de la rentrée scolaire 2022, la période d’évaluation couvrira toute l’année scolaire avec paiement au terme de l’année scolaire, au plus tard au mois d’août. Si le SNALC défend une nouvelle augmentation de la prime REP+, il n’a cessé de dénoncer, jusqu’au CTM du 24 juin dernier, la mise en concurrence des écoles et du collège au sein d’un même réseau d’éducation prioritaire renforcée et au sein d’une même académie, ainsi que l’absence d’un mécanisme garantissant la transparence et l’équité de traitement. 

 

Le SNALC continue à revendiquer l’abandon de la part variable au profit d’une hausse de la part fixe, identique pour tous, versée à tous les personnels des écoles et collèges concernés, AED et AESH compris ! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email