Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

franceinfo –  “Nous traversons une grave crise du métier d’enseignant”, déplore le SNALC

« Nous traversons une grave crise du métier »
Jean-Rémi Girard
Président du SNALC

Les contractuels recrutés cet été pour pallier aux 4 000 postes de professeurs non pourvus aux concours 2022 s’apprêtent à passer quelques jours en formation, avant la rentrée scolaire.

Jean-Rémi Girard, président du SNALC, syndicat de l’école au supérieur,  répond aux questions de franceinfo  le 22 août 2022

“Nous traversons une grave crise du métier”, a réagi lundi 22 août sur franceinfo, Jean-Rémi Girard, président du Syndicat National des Lycées et des Collèges (SNALC), alors que les contractuels recrutés cet été pour pallier aux 4 000 postes de professeurs non pourvus aux concours 2022 s’apprêtent à suivre une formation de “quelques jours” cette semaine. “Il va falloir des mesures très importantes de revalorisation du métier”, estime le professeur de lettres.

Une “crise de recrutement”

“Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’année commence en septembre mais qu’un certain nombre de professeurs vont partir en cours d’années, d’ici novembre ou février”, précise-t-il, rappelant qu’il existe une “tendance forte” avec “de plus en plus de professeurs qui quittent volontairement leur poste”, via des démissions ou des ruptures conventionnelles.

Face à ce qu’il qualifie de “crise de recrutement”, le président du SNALC réclame une augmentation de la rémunération des enseignants : “C’est un incontournable, on ne passera pas à côté”. Mais il évoque également des conditions de travail “compliquées”, avec “beaucoup d’incidents” liés à la gestion des élèves ou des parents, pour lesquels les professeurs ne sont “pas forcément soutenus”. “Je connais très peu de collègues qui conseillent ce métier à leurs propres enfants”, conclut Jean-Rémi Girard.

« Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que l'année commence en septembre mais qu'un certain nombre de professeurs vont partir en cours d'années, d'ici novembre ou février »
Jean-Rémi Girard
Président du SNALC