Filière administrative et de santé : bilan mitigé

© biatss_iStock_PhynartStudio

En cette fin d’année scolaire, les réunions des groupes de travail se sont succédé sans relâche, puisque la filière administrative, les infirmières, les assistantes sociales et les médecins scolaires ont eu droit à deux réunions chacune dont les dernières auront même lieu en juillet. Pour quels résultats ? Le ministère a répété qu’il n’était pas mandaté pour parler de revalorisations salariales, mais de revalorisations indemnitaires.


Les infirmières ont obtenu une légère revalorisation de leur I.F.S.E. et une diminution tout aussi légère de la différence entre l’indemnité des logées et des non-logées. Mais la promesse, rappelée par le SNALC, actée par le ministère de la Santé, de revalorisation indiciaire pour septembre ou janvier au plus tard, laisse notre ministère muet.

Les assistantes sociales arrivées récemment dans la catégorie A ont pu faire valoir leur spécificité et se plaindre que d’autres catégories de personnels les avaient progressivement marginalisées au détriment de leurs fonctions. Le SNALC a insisté une nouvelle fois sur le refus du versement de l’indemnité de REP+, et souligné qu’elles ne sont pas remboursées de leurs frais de déplacement ou à peine alors que leur rôle les fait se déplacer plusieurs fois dans la même journée. Du côté des adjoints administratifs, 700 d’entre eux accèderont pour commencer à la catégorie B. Les modalités d’accès seront examinées au cours d’un groupe de travail à la prochaine rentrée. À terme, les adjoints diminueront de 10 %.

Les 2 400 secrétaires d’administration adjoints gestionnaires ont vocation à devenir attachés d’administration. 490 d’entre eux pour commencer, en bénéficieront mais on ne sait pas encore selon quelles modalités. Les mêmes, comme les autres, bénéficieront de nouveaux taux d’IFSE.

Les attachés d’administration se voient proposer de multiples nouvelles tâches, et de nouvelles responsabilités, et de nouvelles indemnités de fonction. Les futurs nommés auront un tuteur comme les professeurs et les C.P.E. volontaires à obtenir un détachement dans le corps des attachés.

Les personnels accédant à un corps de niveau supérieur pourront rester sur place, mais à la condition qu’ils aient occupé auparavant des fonctions d’un niveau supérieur.

En résumé, le ministère donne ou laisse présager des revalorisations mais seulement indemnitaires. Nous en saurons davantage d’ici septembre.

Lire aussi : le relevé de décision relatif au plan de requalification pluriannuel de la filière administrative au ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports (Document Ministère)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email