Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Situation sanitaire
Souffrance et risques psycho-sociaux
Enseignement privé : nos articles
Privé : contes et légendes
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Examens, évaluation
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - quotidien
Avantages - sorties
Avantages - vacances
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Grenelle et agenda social
Les métiers
AED
AESH
AESH : Contrat
AESH : Droits et devoirs
AESH : Infos en bref
AESH : Le SNALC s’adresse au ministre
AESH : Métier et carrière
AESH : PIAL et inclusion
AESH : Positions et revendications
AESH : Protection des personnels
AESH : Rémunération et retraite
Contractuels enseignants, CPE, Psy-EN
Contractuels : Contrats
Contractuels : Droits et devoirs
Contractuels : Infos en bref
Contractuels : le SNALC s'adresse au ministre
Contractuels : Métier et concours
Contractuels : Positions et revendications
Contractuels : Protection des personnels
Contractuels : Rémunération et retraite
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, Bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

EPS : l’extension des 2h supplémentaires de sport au collège

© pxhere_Roman_Boed-361506

C’est à nouveau par voie de presse, dans une tribune du Monde parue le 9 avril dernier, que les enseignants d’EPS ont découvert l’annonce, par les ministres de l’Éducation nationale et des Sports, de l’extension des 2h supplémentaires de sport au collège pour l’année scolaire 2023-24. 

Si le procédé de communication, hors dialogue social, est toujours aussi détestable, rappelons que ces 2h de sport au collège est découlent d’une expérimentation initiée en 2022-23. Elle visait à proposer « ceux à besoins spécifiques » des créneaux de pratiques sportives complémentaires (en plus des 3h d’EPS obligatoires) encadrés par des éducateurs sportifs fédéraux. 

Les ministres ont précisé que cette expérimentation « sera étendue de 167 collèges cette année, à 700 à la rentrée prochaine, répartis dans tous les départements, en s’appuyant sur la complémentarité entre l’EPS, le sport scolaire et les 180 000 clubs sportifs de notre pays ». Une instruction parue depuis au BO du 27 avril récapitule le dispositif. 

On note, pour l’heure, que cette expérimentation est loin d’être généralisée. En raison du public ciblé (peu demandeur) et d’une mise en œuvre compliquée (groupes de besoin, créneaux de pratique dans des emplois du temps déjà très surchargés, installations disponibles, transports, disponibilité des clubs…) la mesure peine à s’implanter. 

Si cette amplification peut répondre à un besoin certain et si la volonté d’accroître la pratique physique et sportive des élèves est toujours louable, le SNALC reste très attentif aux deux écueils de ce dispositif: 

  • Une mesurette artificielle et provisoire répondant surtout à l’obligation faite aux ministres de générer une forte dynamique sportive à l’horizon des JO de 2024; 
  • Le lien clubs-collège est réinstitutionnalisé ainsi que l’implantation du sport fédéral dans l’enseignement public avec le risque d’une externalisation progressive de l’EPS qui, renforcée par le sport scolaire, dispose pourtant de tous les atouts pour atteindre ces objectifs. Il faut juste lui en attribuer les moyens! 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1478 du 9 juin 2023