Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Dis monsieur, dessine-moi une école

© istock_czarny_bez

Le 10 mars 2022, le SNALC participait à un groupe de travail sur le bâti scolaire. Les guides en préparation montrent les intentions du ministère pour notre institution. 

L’équipe Bâti scolaire a produit des guides pour que les futures constructions et rénovations scolaires soient menées par les collectivités en respectant des normes. Elles doivent aussi coller aux ambitions du ministère. Et ces murs à venir dessinent une bien étrange école. 

Dans le futur, une salle pour accueillir les parents pourra se trouver en salle des professeurs. En primaire, même sans salle des maîtres, il y aura des salles de réunion. Notamment pour recevoir les parents, qui auront même un espace avec un ordinateur pour venir faire des démarches en ligne… des maisons de services, en somme. 

Dans le futur, les salles de collège et de lycée seront des salles de maternelle… en mieux. Tipi de lecture, coin lavabo, espace de travail collectif, coin travail personnel, canapé avec vidéoprojecteur, espace détente… Et l’on pourra regrouper deux salles ou étendre la salle de classe sur le couloir. 

Dans le futur, les couloirs seront aussi des espaces de vie et de travail pour les élèves. Les salles d’études seront aussi multifonctions, avec un espace détente, un espace travail de groupe, un espace travail personnel, un ordinateur, un vidéoprojecteur et une imprimante. 

Et dans le futur, associations et « partenaires » utiliseront les locaux, gymnases, salles de réunions. 

Les dessins sont très jolis. Les photos comparent la vieille école en noir et blanc, où les élèves assis à leur pupitre sont ternes et tristes, avec celle du futur, colorée et avec des élèves pouvant s’asseoir par terre sur des poufs et être souriants. 

Le SNALC a signalé que tout cela témoignait d’une méconnaissance des contraintes spatiales et de l’acte d’enseigner. L’équipe Bâti scolaire a dit avoir consulté plus d’une centaine d’enseignants. 

C’est inquiétant. D’autant plus inquiétant que l’école, ouverte aux parents, à toute la société, où tout sert à tout pour ne plus servir à rien et qui étend le primaire jusqu’au lycée n’est pas que du bâti. C’est un projet politique, pédagogique. 

Très inquiétant. 

Article paru dans la revue du SNALC Quinzaine universitaire n°1463 du 18 mars 2022