Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC : les offres V2
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les conditions de travail
Organisation du travail
Santé et risques psycho-sociaux
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Direction : nous en savons plus !

FORMULAIRE DE CONTACT

Le 22 janvier 2020

MERCI !
Le questionnaire proposé en novembre 2019 aux directeurs d’école n’apprend rien que nous ne savions déjà sur leurs conditions de travail difficiles. Nous le crions haut et fort depuis des années : les directeurs sont surchargés ; ils ont besoin d’aide, d’accompagnement, d’écoute et de reconnaissance, etc.

Pour établir la synthèse de la consultation des directrices et directeurs d’école, un échantillon de 3001 questionnaires a été tiré au sort, soit l’expression de 6% des 45 500 directeurs d’école publique et privée que compte le premier degré.

Les résultats de ce questionnaire, dont une majorité des questions était à choix multiple souvent inexploitables, suggèrent parfois des interprétations grotesques quand on connaît la situation des directeurs.

Nous apprenons ainsi que :

    • Uniquement 12% des directeurs d’école évoquent la surcharge de travail,
    • 10% seulement expriment stress et fatigue,
    • 1% évoque le charisme et la rigueur pour l’exercice du métier.
    • 46% estiment leur temps de travail de direction entre 11 et 20 heures (ce qui peut laisser penser qu’une demi-décharge serait suffisante ?). D’ailleurs, seuls 9% manifestent le besoin d’une augmentation du temps de décharge
    • 52% aimeraient un appui pour la gestion des accès à l’école quand 48% souhaiteraient une aide pour les appels téléphoniques. Ils sont 91% à se déclarer interrompus sur leur temps de classe pour un motif lié à la fonction de direction. Pour autant, seulement 2% voudraient le retour des EVS.
    • Seuls 3% des directeurs souhaiteraient plus d’autonomie. 4%, plus de reconnaissance.
    • 10% des directeurs seulement aspireraient à un allègement des tâches administratives et seulement 1% sont favorables à la suppression les APC et des animations pédagogiques.
    • 3% se sont plaints des archives en doublon et 1% aimerait recevoir moins de messages et moins de mails…
    • 2% évoquent un métier intéressant, passionnant et enrichissant.
  • En tête des demandes de matériels, loin devant un ordinateur pour la direction, 22% réclament un téléphone portable professionnel (pour être joignable à n’importe quel moment, n’importe quel jour quoi qu’il arrive…?)

Voilà quelques chiffres qui prêteront à sourire… Comment ne pas s’inquiéter des conclusions de cette enquête ? Le SNALC se demande comment le ministère exploitera les résultats inexploitables de cette synthèse appelée Le métier de directrice et de directeur d‘école aujourd’hui ? Mais quand va-t-on enfin s’attaquer sérieusement au problème de la direction ? Le SNALC attend la suite de cet épisode avec impatience. On voit bien que ce questionnaire permet de faire dire ce qu’on veut aux chiffres. Sauf pour les questions claires sans choix multiple.
Ainsi, il ne sera plus possible de nous faire croire que la majorité des directeurs (11%) veut un statut de chef d’établissement. Nous sommes bien d’accord. C’était finalement la question la plus intéressante de toutes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email