Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

RMC – De plus en plus de profs prêts à quitter l’éducation nationale

De plus en plus de profs prêts à quitter l’éducation nationale :
“C’est une question de survie”
Maxime Reppert intervient sur BFM dans BOURDIN DIRECT le 17 janvier 2020
Cliquez sur l’image
Information RMC – Selon le SNALC (le Syndicat National des Lycées et Collèges, Ecoles et du Supérieur), le nombre de professeurs prêts à quitter l’éducation nationale est en très nette augmentation ces derniers mois.

Cela fait 20 ans que Martine est chaque jour devant ses élèves. Mais aujourd’hui, elle renonce. Professeur de lettres, elle subit la réforme du lycée, qui l’oblige à enseigner dans plusieurs établissements, elle voit maintenant surgir la réforme des retraites. Elle ne peut plus enseigner comme elle l’imaginait :

C’est une question de survie. Il faut que je préserve ma santé mentale, ma santé physique. C’est une décision qui est prise avec chagrin parce que c’est un métier que j’aime toujours. C’est désespérant de voir ce que notre métier devient. Avec la réforme des retraites, on ajoute de la souffrance sur de la souffrance“.

Responsable des conditions de travail et du climat scolaire au syndicat le Snalc, Maxime Reppert, entend quotidiennement ce genre de discours :

Ils recherchent un peu d’humanité. Les facteurs immédiats vont être la médiatisation de certains problèmes, la question des suicides par exemple, a été un déclencheur pour beaucoup de collègues. La question des retraites, la question des salaires aussi. La deuxième chose, c’est un phénomène qui perdure depuis des années. On va vous dire que les professeurs sont des fainéants, il y a un manque de considération sociale et de considération économique“.

Des enseignants qui quittent le navire éduction, et une jeune génération qui ne souhaite plus y embarquer. Le nombre de candidat au Capes a baissé de 8% en un an.