CPGE : accès des chaires supérieures à la HEB (courrier ministre)

CPGE

Courrier adressé au ministre le 9 avril 2019

par les associations de professeurs de classes préparatoires et organisations syndicales SNALC, SNES et Fo

Copie à Madame Florence Dubo, chef de service, adjoint au directeur ge´ne´ral

Objet : accès des professeurs de chaires supérieures à la hors échelle B (HEB)

Monsieur le Ministre,

Les associations de professeurs de classes pre´paratoires et organisations syndicales signataires de cette lettre ont l’honneur d’appeler votre attention sur les possibilite´s d’acce`s a` la hors e´chelle B des professeurs de chaire supe´rieure.

Deux points nous paraissent poser proble`mes et soulever quelques interrogations.

• A ce jour le de´cret spe´cifique concernant les modalite´s d’acce`s des professeurs de chaires supe´rieures a` la hors e´chelle B n’est toujours pas paru. Cela signifie-t-il que le contingent 2018-2019 devra, comme celui de 2017-18, abandonner ce corps spe´cifique pour rejoindre celui des agre´ge´s pour obtenir la hors e´chelle B via la classe exceptionnelle des agre´ge´s ? Dans ce cas le dispositif transitoire applique´ l’anne´e dernie`re sera-t-il reconduit ? Ou le de´cret paraitra-t-il suffisamment to^ t pour que l’anne´e 2017-2018 demeure exceptionnelle et transitoire, et pour que la promotion des colle`gues concerne´s puisse avoir lieu au sein du corps des professeurs de chaires supe´rieures comme annonce´ au CTM de juillet dernier ?

• Dans le projet de de´cret pre´sente´ au CTM, le Ministe`re envisage un acce`s restreint a` la hors e´chelle B au sein du corps des professeurs de chaires supe´rieures. Or dans le me^me temps l’acce`s a` la classe exceptionnelle, et donc a` la hors e´chelle B, est assure´e pour les professeurs agre´ge´s hors classe qui peuvent postuler au titre du vivier 1. La conse´quence est que la probabilite´ pour un professeur de chaire supe´rieure d’acce´der a` la hors e´chelle B a e´te´ au titre de l’anne´e 2017-18 neuf fois plus faible que celle des professeurs agre´ge´s hors classe, ce qui cre´e une ine´galite´ de traitement entre ces deux corps.
Cette ine´galite´ de traitement est d’autant plus proble´matique que les professeurs de chaires supe´rieures ont fait l’objet d’une double se´lection sur proposition de l’Inspection ge´ne´rale : leur nomination en CPGE d’abord ; puis leur acce`s au corps des chaires supe´rieures. Cette double se´lection aurait d’ailleurs pu justifier que fu^t cre´e´ pour le corps des chaires supe´rieures un e´chelon supple´mentaire accessible a` tous, conforme´ment a` l’esprit qui avait pre´valu a` la cre´ation de ce corps le 30 mai 1968 par le ministre de l’Education nationale par inte´rim d’alors, Georges Pompidou, ancien professeur de lettres en premie`re supe´rieure au lyce´e Henri-IV.

Pour ces raisons, les associations de professeurs de classes pre´paratoires et organisations syndicales signataires de cette lettre recommandent une monte´e en charge plus rapide du dispositif d’acce`s a` la hors e´chelle B qui permette aux professeurs de chaires supe´rieures d’envisager une promotion a` la hors e´chelle B au sein de leur corps avant leur de´part en retraite.

En espe´rant que ces quelques observations contribueront a` faire e´voluer la situation dans la direction qui nous semble la plus juste, nous vous assurons, Monsieur le Ministre, de notre profond respect.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email