Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Covid-19 : une continuité pédagogique plus que révélatrice

© CC0 Domaine public
Pour le SNALC, depuis le début de l’épidémie, la priorité des priorités est sanitaire. Mais nous n’en oublions pas pour autant l’enseignement et le travail colossal requis et fourni pour assurer la continuité pédagogique et cela se doit d’être souligné.

Les écoles ont fermé leurs portes le 16 mars 2020 mais les professeurs des écoles n’ont pas été au chômage technique pour autant.
Les professeurs volontaires pour accueillir les enfants des personnels de première ligne ont fait preuve de solidarité et de courage bravant parfois l’absence de savon, de gel hydroalcoolique et de masque. Ces mêmes professeurs ont par ailleurs assuré parallèlement l’enseignement à distance pour leurs propres élèves.

Et les professeurs confinés chez eux n’ont pas chômé non plus. La continuité pédagogique a mis en exergue le professionnalisme des enseignants, qui n’ont pas compté leurs heures pour réussir leur mission d’enseignement, garder le contact avec chacun de leurs élèves et surtout avec les plus susceptibles de décrocher. Certains d’entre nous sont même allés parfois jusqu’à prendre le risque de déposer du travail dans les boites aux lettres de quelques familles, sans protection ni justificatif de déplacement professionnel, en attendant la mise en place du partenariat avec la Poste. Et il est à noter que concilier confinement, continuité pédagogique pour sa classe et la gestion du travail scolaire de ses propres enfants a laissé certains d’entre nous épuisés à la veille des vacances de printemps.

La continuité pédagogique a également mis en lumière le manque plus que flagrant de formation et d’équipements numériques de notre profession. Parmi les professeurs, certains ne possèdent pas d’ordinateur personnel, de tablette numérique, de webcam. Nous ne savons pas tous créer et utiliser un blog ou un padlet. Il était certes possible de conseiller aux familles de s’inscrire sur Ma classe à la maison sur le CNED. Mais la grande majorité des professeurs des écoles a essayé de personnaliser au mieux le contact et le travail avec les élèves, s’autoformant au numérique.

Le SNALC le dit clairement : pour assurer la continuité pédagogique, les professeurs font preuve d’un professionnalisme sans bornes.